L'OIT suggère que l'Afrique accorde une priorité à l'agriculture pour stimuler l'emploi

GENEVE,  (Xinhua) — L’Organisation internationale du Travail (OIT) a suggéré mardi que l’agriculture doit être une priorité pour redresser l’emploi.

Selon l’OIT, en Afrique, la croissance économique devrait conserver un rythme soutenu, légèrement au-dessus de la tendance récente de 5% par an. Le continent s’urbanise rapidement, avec une moyenne de presque 40% de la population résidant en ville. Plus de 60% de la population économiquement active d’Afrique travaillent et vivent de l’agriculture.

La réalité est que l’agriculture africaine a été négligée tant par les gouvernements que par les bailleurs internationaux et les conseillers politiques. L’Afrique doit se focaliser sur l’augmentation de la production alimentaire à l’hectare parmi la grande majorité des petits propriétaires, a indiqué l’OIT.

En Afrique, il n’y aura pas de croissance durable et diversifiée sans croissance soutenue de l’agriculture, qui renforce l’emploi et les revenus d’une large majorité de la population active, a souligné l’OIT.

D’après l’OIT, en 2003, l’Union africaine avait adopté un plan pour l’agriculture qui prévoyait d’accroître le recours aux fertilisants et l’utilisation de techniques plus rigoureuses de gestion de l’eau, un soutien aux infrastructures rurales, à l’accès au marché et à la recherche agronomique. Ces grandes orientations méritent d’être largement appliquées. L’OIT a appelé les pays africains à concrétiser cet agenda qui est une tâche immense pour les dix à vingt prochaines années.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :