Les pays d’Afrique comptent sur le sommet du G20 pour répondre aux défis mondiaux

Les pays d’Afrique comptent sur le sommet du G20 pour répondre aux défis mondiaux

Les pays africains ont de grands espoirs pour le prochain sommet du G20, qui devrait s’attaquer à une série de questions brûlantes affectant le monde entier, et en particulier les pays du G20, ont estimé des experts sud-africains.

Les pays africains escomptent que le sommet du G20, prévu les 4 et 5 septembre à Hangzhou en Chine, abordera de manière ouverte et franche les défis mondiaux, a déclaré dans une interview récente à Xinhua, Sabelo Gatsheni-Ndlovu, chercheur en études sur le développement à l’Université d’Afrique du Sud.

“Il est clair que le G20 ne peut ignorer les défis environnementaux auxquels le monde est confronté, le terrorisme ou le développement en général. Le monde est confronté à une croissance réduite et doit trouver une solution sur ce qu’il faut faire”, a déclaré M. Gatsheni-Ndlovu.

Ce chercheur, également directeur de l’Institut de recherche Archie Mafeje en Afrique du Sud, a appelé ce sommet à étudier réellement les défis climatiques. Les pays du Nord dans le monde entier sont les principaux contributeurs à la destruction de la couche d’ozone, et ils doivent prendre leurs responsabilités pour s’y attaquer honnêtement, a-t-il dit.

Les pays développés ne doivent pas rendre les autres responsables des changements climatiques mais ils doivent à la place prendre des mesures concrètes, a-t-il noté.

À propos des menaces terroristes, M. Gatsheni-Ndlovu a souligné l’importance de punir ceux qui arment les terroristes.

Il a accusé certains pays occidentaux d’alimenter les dissensions en soutenant des groupes terroristes dans des pays comme la République démocratique du Congo, l’Irak, la Syrie, et certains autres pays africains.

Lors du sommet du G20 en Chine, l’Afrique du Sud devrait soulever les questions concernant l’Afrique et le Sud au niveau mondial conformément à sa politique étrangère, a déclaré M. Gatsheni-Ndlovu.

“L’Afrique du Sud devrait conformément à son usage s’exprimer au nom de l’Afrique lors du G20. Elle doit soulever les questions qui hantent l’Afrique et le Sud au niveau mondial, ce qui comprend la faible croissance économique, le terrorisme et le sous-développement en général.”

Ce sommet sera organisé autour du thème : “vers une économie mondiale innovante, énergique, interconnectée et inclusive”.

Le sommet du G20 devrait produire une stratégie à long terme pour éviter un nouveau ralentissement de l’économie mondiale, a déclaré M. Gatsheni-Ndlovu.

Kuben Naidoo, vice-gouverneur de la South African Reserve Bank (SARB), a également déclaré que la croissance économique ralentie serait en bonne place à l’ordre du jour du sommet du G20.

Ce sommet devra prendre des mesures concrètes pour aider le monde à aller de l’avant car l’économie de la plupart des pays ne fonctionne pas bien, a déclaré M. Naidoo à Xinhua.

Ce sommet devrait formuler des plans solides pour éviter une crise économique similaire à l’avenir, a-t-il souligné.

“Nous comptons sur le G20 pour aborder les questions générales concernant la croissance mondiale, et ramener la croissance sur la bonne voie pour assurer une croissance durable et s’assurer que le processus de réforme du secteur financier se poursuit. Nous devons régler les problèmes des +too-big-too-fail+”, a-t-il dit.

M. Naidoo a également souligné l’importance de lutter de manière coordonnée contre le blanchiment d’argent et le transfert de bénéfices visant à échapper à l’impôt, afin d’éviter les sorties de capitaux illicites et les pratiques corrompues.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :