mardi 26 octobre 2021

Les ministres africains de l’Environnement s’engagent à mobiliser des ressources supplémentaires pour promouvoir une reprise post-pandémique verte et inclusive

Au cours de la 18e session de la Conférence ministérielle africaine sur l’environnement (CMAE), les ministres ont déclaré que des politiques de soutien, des financements adéquats et une véritable volonté politique étaient essentiels pour placer le continent sur la voie d’une relance verte et durable.

Barbara Creecy, ministre sud-africaine de l’Environnement, des Forêts et de la Pêche et présidente sortante de la CMAE, a déclaré que renforcer la protection des habitats et augmenter les financements climatiques permettrait d’insuffler un nouvel élan aux efforts déployés par l’Afrique pour parvenir à une reprise verte.

La réunion des ministres de l’Environnement, qui était cette année organisée sur le thème “Garantir le bien-être des populations et assurer la durabilité environnementale en Afrique”, a également réuni des représentants de plusieurs organisations multilatérales et blocs continentaux.

Inger Andersen, directrice exécutive du Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE), qui assure le secrétariat de la CMAE depuis sa création en 1985, a souligné que la capacité de l’Afrique à surmonter les futurs chocs pandémiques dépendrait de ses investissements verts.

Le continent devrait adopter des législations et des politiques progressistes, promouvoir les investissements dans les technologies propres et exploiter des solutions basées sur la nature pour accélérer la reprise après le ralentissement économique causé par la pandémie, a-t-elle indiqué.

Abdou Karim Sall, ministre de l’Environnement et du Développement durable du Sénégal et nouveau président de la CMAE, a souligné le rôle essentiel de la coopération régionale et de l’harmonisation des mesures afin de promouvoir une relance verte et de restaurer les écosystèmes dégradés en Afrique.

Josefa Leonel Corriea Sacko, Commissaire chargée de l’Agriculture, du Développement rural, de l’Economie bleue et de l’Environnement durable au sein de la Commission de l’Union africaine (UA), a quant à elle déclaré qu’investir dans une relance verte permettrait de générer de nombreux avantages, que ce soit en termes de sécurité alimentaire, d’amélioration des conditions sanitaires ou d’accès aux énergies propres.

Laisser un commentaire

économie

Procès Sankara au Burkina : un soldat reconnaît les faits et raconte les détails de l’assassinat

Ouvert le 11 octobre dernier, le procès de l’assassinat de Thomas Sankara a repris hier. Ce mardi, le premier des accusés à s'exprimer devant...

Soudan : Moussa Faki appelle à des consultations immédiates

Le président de la Commission de l'Union africaine (UA), le tchadien Moussa Faki Mahamat, a appelé lundi à des consultations immédiates sur la situation...

Recevoir la newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter pour ne rien rater de l’actualité tchadienne.

Publicité

Publicité SoGe Sidebar

SOGE 3

Sondage

Que voudriez-vous voir plus souvent sur Tchadinfos.com ?
476 votes · 477 réponses

Application Tchadinfos.com

Publicité