Le COMESA développe un portail en ligne pour stimuler le commerce électronique face au COVID-19

Le COMESA développe un portail en ligne pour stimuler le commerce électronique face au COVID-19

Le Marché commun pour l’Afrique orientale et australe (COMESA), le plus grand bloc commercial d’Afrique, a annoncé vendredi le développement d’un portail en ligne à l’intention de ses membres pour leur permettre d’échanger des informations sur la disponibilité des produits essentiels pour la région.

Selon un communiqué, le lancement de ce portail en ligne est une réponse aux appels du Conseil des ministres du COMESA en mai de cette année, qui demandaient le développement de la plate-forme pour soutenir le commerce régional pendant la pandémie de COVID-19.

Chileshe Kapwepwe, secrétaire générale du COMESA, qui a lancé le prototype de la plate-forme lors d’une réunion virtuelle avec des représentants des pays membres, a indiqué que la plate-forme permettrait aux membres de partager des informations sur les produits et leur potentiel de production et de fourniture de différents types de marchandises.

La plate-forme, a-t-elle précisé, se coordonnera avec le secteur privé pour la remplir d’informations sur les approvisionnements essentiels, ce qui devrait stimuler la production locale et remédier aux pénuries d’approvisionnement en provenance de l’extérieur de la région.

La plate-forme mettra aussi les acheteurs en relation avec les fournisseurs de biens essentiels, favorisant et encourageant ainsi le commerce régional intra-COMESA, a-t-elle expliqué. Elle aidera également les petits commerçants frontaliers et les petites et moyennes entreprises à avoir accès aux informations du marché et à relier les producteurs, les vendeurs et les acheteurs, a-t-elle ajouté.

Selon Mme Kapwepwe, les mesures mises en œuvre par les membres, telles que la fermeture des frontières pour empêcher une nouvelle propagation de la pandémie de COVID-19, ont ralenti les activités économiques et gravement affecté le commerce transfrontalier.

Elle a mis l’accent sur le fait que la mise en œuvre du programme de facilitation du commerce numérique et d’autres instruments ainsi que la libéralisation des services demeuraient essentielles pour renforcer la stabilité de la région face aux chocs extérieurs.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :