Le Burkina-Faso endeuillé par une attaque sanglante

SÉCURITÉ – Selon les informations relayées par le site Burkina 24, 36 civils burkinabè ont péri dans une attaque d’un groupe terroriste dans la localité de Sanmatenga hier 20 janvier 2020.

D’après nos confrères de Burkina 24 qui citent la télévision d’Etat du Burkina, l’attaque s’est produite sur le marché de Nagraogo dans la localité de Sanmatenga le 20 janvier 2020. 32 personnes sont tombées sur-le-champ sous les balles des terroristes qui, vont abattre quatre autres dans le village d’Alamaou. Ce qui fait le total de 36 morts. Trois autres personnes sont blessées. Toujours selon Burkina 24, les terroristes ont incendié le marché avant se replier.

Le gouvernement a décrété un deuil de 48 heures pour honorer la mémoire des disparus.

Cette énième attaque s’est produite alors que les chefs d’Etat du G5 Sahel sont en train de redéployer leurs troupes dans la zone des trois frontières à savoir Mali, Burkina et Niger considérée comme “critique”. Le Burkina a connu des séries d’attaques en fin d’année. Celle de Sanmatenga est la plus meurtrière de 2020.

Laisser un commentaire