L’armée nigériane confirme la libération d’une élève enlevée de Chibok

L’armée nigériane a confirmé mercredi la libération d’une élève de Chibok enlevée en 2014 par les éléments de Boko Haram dans l’Etat de Borno (nord-est).

La fille, Amina Ali-Nkeki, fait partie d’un groupe de personnes sauvées dans la communauté de Baale, dans l’Etat de Borno, a déclaré le porte-parole de l’armée nigériane, le colonel Sani Usman, dans un communiqué, sans préciser la date de la libération des ces personnes.

276 filles avaient été enlevées à leur école secondaire à Chibok en avril 2014. Boko Haram avait revendiqué l’acte.

Au moins 57 filles ont réussi plus tard à prendre la fuite, alors que plus de 200 autres restent sans trace.

Le colonel Usman a indiqué que les opérations menées mardi dans la forêt de Sambisa, dans l’Etat de Borno, avaient permis d’éliminer des combattants de Boko Haram de leur camp de Njimia et de libérer 41 otages, en majorité femmes et enfants.

“Il faut noter qu’aucune perte n’a été enregistrée parmi nos soldats dans l’opération”, a-t-il ajouté.

La rébellion de Boko Haram, qui a débuté en 2009, a coûté la vie à plus de 10.000 personnes, notamment dans le nord-est du Nigeria.

L’armée nigériane a progressé dans la lutte contre Boko Haram au cours de l’année passée et a repris la plupart des régions auparavant sous contrôle de Boko Haram.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :