lundi 15 août 2022

L’ancien président béninois, Boni Yayi, nommé médiateur de la CEDEAO auprès de la Guinée

La Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) a nommé l’ancien président béninois Thomas Yayi Boni comme nouveau médiateur pour la transition en Guinée.

Jean-Claude Kassi Brou, président de la Commission de la CEDEAO, en a fait l’annonce lors d’un point de presse tenu dimanche à l’issue de la 61e session ordinaire de l’Autorité des chefs d’Etat et de gouvernement de la CEDEAO dans la capitale ghanéenne, Accra.

M. Boni remplacera le diplomate ghanéen Mohamed Ibn Chambas, qui a quitté ses fonctions de médiateur de la CEDEAO.

“M. Chambas a annoncé sa décision de démissionner volontairement de son poste de médiateur à l’autorité des chefs d’Etat lors de la session ordinaire. Les chefs d’Etat ont accepté sa décision et ont décidé de nommer Yayi Boni comme nouveau médiateur”, a déclaré M. Brou.

Selon lui, les chefs d’Etat attendent du nouveau médiateur qu’il guide les autorités guinéennes dans l’élaboration d’un nouveau calendrier de transition d’ici la fin du mois de juillet.

“Ils doivent présenter leur nouveau calendrier de transition pour le retour à l’ordre constitutionnel à la CEDEAO d’ici la fin du mois de juillet, sous peine de nouvelles sanctions”, a précisé M. Brou. “Dans l’intervalle, les sanctions existantes contre la Guinée restent en vigueur”.

Le 4 juin, la CEDEAO a rejeté une proposition des dirigeants militaires de la Guinée pour une période de transition de 36 mois.

M. Brou avait alors déclaré que la CEDEAO avait retardé l’application des sanctions contre la Guinée à la suite d’un coup d’Etat militaire l’année dernière parce que les dirigeants guinéens avaient demandé un délai pour présenter un calendrier de transition.

“L’Autorité des chefs d’Etat et de gouvernement de la CEDEAO a considéré que le délai de 36 mois n’était pas acceptable, et a demandé que les consultations se poursuivent pour que nous trouvions une solution pour ce calendrier”, a déclaré M. Brou lors d’une conférence de presse à l’issue d’une session extraordinaire de la CEDEAO.

Le 5 septembre 2021, le lieutenant-colonel Mamady Doumbouya a annoncé que ses forces avaient arrêté le président Alpha Condé et dissous le gouvernement et les institutions nationales.

La CEDEAO a immédiatement réagi en suspendant l’adhésion de la Guinée et en annonçant des sanctions contre les putschistes.

Mamady Doumbouya a été investi en tant que président de transition de la Guinée le 1er octobre 2021.

Laisser un commentaire

économie

Littérature : Mouhamadou Ahmadou Idrissou présente son livre intitulé « La jeunesse tchadienne et l’engagement politique »

La cérémonie de présentation du livre de Mouhamadou Ahmadou Idrissou, « La jeunesse tchadienne et l’engagement politique » a eu lieu le samedi 13...

Egypte : au moins 41 morts dans l’incendie d’une église à Gizeh

Au moins 41 personnes ont été tuées et 12 autres blessées dans un violent incendie qui s'est déclaré dimanche dans une église copte dans...

Publicité

Publicité SoGe Sidebar

Sondage

Que voudriez-vous voir plus souvent sur Tchadinfos.com ?
886 votes · 887 réponses

Application Tchadinfos.com

Publicité