L'Afrique enregistre des progrès vers les OMD en santé

COTONOU, 3 novembre (Xinhua) — Le directeur régional de l’ Organisation mondiale de la santé pour l’Afrique, le Dr Luis Sambo, a salué lundi les progrès réalisés au cours de cette dernière décennie, le continent africain pour l’atteinte des Objectifs du Millénaire pour le développement, notamment dans le domaine de la santé.

“Au cours de cette dernière décennie, en dépit des multiples défis auxquels la région africaine est confrontée, des progrès ont été enregistrés vers l’atteinte des OMD, notamment dans le domaine de la santé”, a-t-il déclaré à l’ouverture de la 64ème session du comité régional de l’OMS pour l’Afrique à Cotonou.

Il s’est réjoui du fait que pendant cette dernière décennie, la mortalité infantile est passée de 80 à 63 décès pour 1.000 naissances vivantes, la mortalité des moins de 5 ans a chuté de 129 à 95 décès pour 1.000 naissances vivantes, le ratio de mortalité maternelle a diminué de 670 à 500 décès pour 100.000 naissances vivantes.

De même, a-t-il fait observer, la décennie passée a enregistré également des avancées en termes de réduction du poids des maladies.

“A titre d’exemple, l’incidence du VIH/SIDA a été réduite de 26% . Le nombre de décès liés au SIDA a été réduit de 34%. L’incidence du paludisme a baissé de 39% et la mortalité de 62%”, a-t-il affirmé.

Par ailleurs, a-t-il souligné, l’introduction du vaccin conjugué depuis 2010 dans 12 pays du Sahel, aucun cas confirmé de méningite à méningocoque A n’a été enregistré au sein de la population vaccinée.

De même, a-t-il affirmé, le nombre de cas de poliomyélite a baissé de plus de 95% entre 2005 et 2013.

“Le seul pays endémique, le Nigeria a fait des progrès remarquables, avec seulement 6 cas de poliomyélite en 2014 comparés à 49 cas à la même période en 2013”, s’est-il réjouis, précisant que pendant la même période, la lèpre a été éliminé et la maladie du Ver de Guinée est sur le point d’éradiquer.

Outre ces progrès, a-t-il souligné des défis majeurs persistent.

“La charge de la maladie est encore élevée, les indicateurs de mortalité sont encore préoccupants et les risques de flambés épidémiques toujours présents”, a-t-il déploré, regrettant l’ apparition de l’épidémie à virus Ebola qui met à rude épreuve les systèmes de santé et compromet les progrès réalisés en matière de développement socio-économique dans les pays touchés.

“A ce jour, plus de 13.000 cas ont entraîné près de 5.000 décès. Cette épidémie nous a tous surpris par son ampleur et son étendue”, a-t-il déclaré avec amertume.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :