L'Afrique centrale recherche davantage de fonds pour combattre le paludisme

LIBREVILLE, 11 septembre (Xinhua) — Des experts de neuf pays africains se sont réunis jeudi à Libreville, capiale du Gabon, dans le cadre de la 11ème réunion du programme “Roll back malaria” (RBM), destiné à mobiliser davantage de fonds pour combattre le paludisme.

La rencontre regroupe les experts du Cameroun, du Congo, de la Centrafrique, de la RDC, du Gabon, de Sao Tomé, du Tchad, de la Guinée Equatoriale et du Burundi.

“Malgré le fait que le paludisme est une maladie endémique dans ces pays, les financements se réduisent de façon drastique d’où l’ idée de mobiliser en interne les ressources nécessaires pour combattre cet ennemi redoutable”, a déclaré le coordonnateur régional du programme RBM autrement appelé CARN, le Dr José Nkuni Zinga.

Selon lui, l’atteinte des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) qui tablaient sur une réduction de 75% des cas de paludisme devient incertaine.

Il a par ailleurs fait savoir que le Gabon et le Congo ne seront pas éligibles cette année aux financements du Fonds mondial pour la lutte contre le paludisme et la tuberculose. Des problèmes de gestion des précédentes subventions seraient à l’origine d’une telle exclusion.

Selon un rapport de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) publié en 2012, plus de 207 millions de cas de paludisme ont été notifiés dans le monde, dont 80% des cas se trouvaient en Afrique. La maladie a causé plus 700.000 décès, dont plus de 90% en Afrique.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :