La jeunesse africaine en pleine expansion est “plus vulnérable” aux conséquences collatérales du COVID-19

La jeunesse africaine en pleine expansion est “plus vulnérable” aux conséquences collatérales du COVID-19

Avec environ 75% des plus de 1,2 milliard d’habitants de l’Afrique âgés de moins de 35 ans, les jeunes du continent sont “plus vulnérables” aux conséquences collatérales de la pandémie de COVID-19 en cours, a déclaré lundi l’Union africaine, notant qu’ils sont plus vulnérables aux conséquences collatérales de la maladie et de ses stratégies d’atténuation.

Les chiffres du bloc panafricain de 55 membres montrent que plus de 75% de la population totale d’1,2 milliard d’habitants de l’Afrique a moins de 35 ans, tandis que quelque 453 millions sont âgés de 15 à 35 ans.

Rappelant que les résultats du développement des jeunes Africains ont un effet significatif et durable sur la trajectoire du continent, l’Union africaine a souligné que “Leur éducation est perturbée en raison des confinements, et pour la population importante de jeunes non connectés numériquement, cela signifie manquer de nombreux mois d’école”.

Selon le bloc, la pandémie a aussi menacé des emplois sur le continent, en particulier pour les travailleurs peu qualifiés, les jeunes entrepreneurs et les jeunes dans le secteur informel non éligibles aux renflouements gouvernementaux.

Avertissant de l’impact du COVID-19 sur la vie sociale, résultant de l’éloignement social et de l’isolement, et les implications de la pandémie sur la santé mentale dans son ensemble, elle a souligné que “Ces effets dureront beaucoup plus longtemps que ne le fera la pandémie, avec le risque de perdre les gains récents dans la trajectoire de développement de la jeunesse en Afrique, et d’exacerber les défis existants”.

Notant que les jeunes du continent jouent “un rôle central dans le rétablissement de la société du COVID-19 et ses effets sur nos vies, nos modes de vie et nos moyens de subsistance”, l’Union africaine a souligné que “2020 a démontré que dans différents domaines de la vie, les jeunes sont héroïques en leurs différents espaces du quotidien et leurs contributions variées constituent l’ensemble de notre programme de développement. “

C’est dans ce contexte que la Commission de l’Union africaine célèbrera le Mois de la jeunesse africaine du 1er au 30 novembre via des plate-formes en ligne sur le thème “Voix des jeunes, actions, engagement : bâtir une meilleure Afrique”, qui aspire à mettre en valeur l’excellence, l’engagement et l’impact des jeunes dans les espaces d’engagement traditionnels et non traditionnels, ainsi qu’à encourager les jeunes Africains à exceller dans leurs propres espaces.

Selon les Centres africains pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC Afrique), à la date de lundi matin, le nombre de cas confirmés de COVID-19 à travers l’Afrique a atteint 1.710.695, tandis que le nombre de décès dus à la pandémie est passé à 41.161 et que 1.400.549 personnes infectées par le COVID-19 se sont rétablies au total à ce jour sur tout le continent.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :