mardi 24 mai 2022

La France appelle le Mali à “reconsidérer” la suspension définitive de RFI et France 24 (Affaires étrangères)

La France a appelé jeudi la junte au pouvoir au Mali à “reconsidérer” sa décision après la suspension définitive de l’autorisation de diffusion dans ce pays des médias français RFI et France 24, faisant part de sa “vive préoccupation”.

“Il s’agit d’une grave atteinte à la liberté de la presse et à la liberté d’expression, dans un contexte de tentatives répétées de manipulation de l’information au Mali”, a déclaré la porte-parole du ministère des Affaires étrangères dans un communiqué. “Ces chaînes diffusent leurs programmes dans le plein respect des principes d’intégrité, d’impartialité et d’indépendance. La France appelle les autorités de transition à reconsidérer leur décision”, a-t-elle poursuivi.

La diffusion des deux médias audiovisuels français, déjà coupée depuis mi-mars au Mali, a été définitivement suspendue mercredi, signe d’une escalade des tensions entre Paris et Bamako. Sur fond de cette crise diplomatique aiguë avec Paris, la junte au pouvoir à Bamako avait annoncé le 17 mars la suspension de l’autorisation d’émettre accordée à RFI et France 24 au Mali, accusant ces médias d’incitation à la haine, après la publication de témoignages mettant en cause l’armée malienne dans des exactions contre des civils.

France Médias Monde (FMM), maison-mère de RFI et France 24, a réagi mercredi à cette suspension définitive en contestant “avec force une telle mesure” et promettant d’utiliser “toutes les autres voies de recours possibles”. Cette suspension définitive intervient alors que la junte malienne a accusé mardi soir l’armée française d'”espionnage” et de “subversion” après la diffusion par l’état-major français de vidéos tournées par un drone à proximité d’une base du centre du Mali récemment restituée par la France.

Jeudi, Reporters sans frontières (RSF) a annoncé aider RFI et France 24 à rester accessibles au Mali sur internet. “Bannies des ondes et des bouquets satellites sur décision de la junte” au pouvoir à Bamako, “Radio France Internationale (RFI) et France 24, sont de nouveau accessibles en ligne au Mali”, écrit l’organisation de défense de la presse et des journalistes dans un communiqué publié sur son site internet. “RSF a débloqué leurs sites en créant une copie miroir permettant d’échapper à la censure”, ajoute l’ONG en donnant les liens de ces deux sites. Un site miroir est une copie conforme à un site original, mais placée sur des serveurs différents, répartis à travers le monde, dans le but d’en optimiser la diffusion ou de déjouer la censure.

Le Mali est plongé depuis 2012 dans une crise sécuritaire profonde que le déploiement de forces étrangères n’a pas permis de régler. Ce pays a connu deux coups d’Etat militaire depuis août 2020.

Source : AFP

Laisser un commentaire

économie

Wakit tamma maintient la marche du 28 mai et demande la fermeture des bases militaires françaises au Tchad

Par un point de presse, ce mardi 24 mai, Wakit tamma maintient la marche du 28 mai et demande la fermeture des bases militaires...

Média : Souleymane Djabo et Ahmat Yahya Abbas nommés à la tête de la télévision nationale

Par un décret du 24 mai, Souleymane Djabo et Ahmat Yahya Abbas ont été nommé respectivement directeur et sous directeur de la télévision nationale...

Publicité

Publicité SoGe Sidebar

Sondage

Que voudriez-vous voir plus souvent sur Tchadinfos.com ?
799 votes · 800 réponses

Application Tchadinfos.com

Publicité