Kyenge Kashetu, la ministre noire italienne, déjà victime d’insultes racistes

cecile_kyenge

Peu de temps après sa nomination le week-end dernier, comme ministre de l’Intégration dans le gouvernement d’Enrico Letta, la toute première ministre d’origine africaine en Italie avait confié que sa tâche ne serait pas facile. Cécile Kyenge Kashetu semblait donc se préparer à vivre des moments pénibles voire douloureux. Mais, comme le souligne le site du quotidien La Repubblica, personne ne se doutait que tout cela arriverait si vite.

Lors de sa première apparition dans l’hémicycle en tant que membre du gouvernement, Cécile Kyenge Kashetu a dû subir une véritable volée de bois vert. La Répubblica parle de «termes inadmissibles»… Le tombereau d’insultes fait peur, en effet: «singe congolais, Kyenge zulu, négresse, vilaine petite noire et même ministre bonga-bonga…»

On croit rêver, à entendre des propos aussi surréalistes «venant de parlementaires supposés incarner les valeurs que le pays prétend défendre», ajoute La Repubblica.

Le président de la chambre des députés aurait réagi en demandant de ne pas confondre liberté d’expression et incitation à la haine raciale. La réaction du président du Conseil, Enrico Letta, en tournée européenne au moment de l’incident, est toujours attendue.

Le site du quotidien italien La Repubblica indique par ailleurs que, en plus des députés, plusieurs groupes racistes et xénophobes se déchaînent aussi sur les réseaux sociaux.

 

Source : Slate Afrique

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :