Journée mondiale de l’enfance : 200 écrivains de renommée mondiale s’unissent autour des droits de l’enfant

Journée mondiale de l’enfance : 200 écrivains de renommée mondiale s’unissent autour des droits de l’enfant

Plus de 200 éminents écrivains, parmi lesquels des romanciers, des dramaturges et des poètes, se sont associés cette semaine à une campagne littéraire mondiale, indique un communiqué de l’UNICEF publié mercredi à Cotonou.

Ils ont rédigé de “petites histoires” d’environ sept phrases visant à célébrer la Journée mondiale de l’enfance et à rappeler l’injustice à laquelle sont encore confrontés les enfants les plus pauvres et les plus défavorisés de la planète, note le communiqué.

Selon cette même source, cette série de nouvelles marque le début de la commémoration des 70 ans que l’UNICEF a consacrés à apporter de l’aide et de l’espoir à chaque enfant.

“Certains des écrivains les plus célèbres du monde partageront sur les réseaux sociaux leurs nouvelles avec leur public. Ce concept, qui a été lancé par la Première dame finlandaise Jenni Elina Haukio, a ensuite été repris à travers le monde par des écrivains originaires d’Asie, d’Afrique, d’Amérique du Sud, d’Europe, du Moyen-Orient et d’Australie”, explique la même source.

“J’ai aimé joindre ma voix à celle de nombreux autres écrivains du Bénin et du monde pour porter le message qui se résume en une phrase : il est important de ne pas tuer dans l’enfant l’innocence qui remplit d’espoir ce monde endolori”, a déclaré la célèbre écrivaine béninoise Carmen Toudonou, contributrice de la plate-forme globale dédiée à cette initiative.

Cette campagne intervient à un moment où les droits de l’enfant sont de plus en plus menacés.

“Les conflits, la pauvreté et les changements climatiques ont arraché à leur foyer plus de 50 millions d’enfants, et des millions d’autres sont confrontés à une violence indicible au sein de leur communauté”, fait observer le même communiqué.

Au Bénin, plus de 28.000 enfants de moins de cinq ans sont morts en 2015 de causes pour la plupart évitables (paludisme, diarrhée, pneumonie) et que près de 860.000 enfants entre six et 17 ans sont non scolarisés ou déscolarisés. De plus, quatre enfants sur dix entre cinq et onze ans sont impliqués dans des activités économiques.

“Il est choquant de constater que l’horreur du conflit, de l’inégalité, de la pauvreté et de la discrimination pèse toujours aussi lourdement sur la vie de tant d’enfants. J’espère que ces petites histoires rappelleront au monde que nous devons poursuivre notre engagement en faveur de tous ces enfants dont la vie et l’avenir sont en jeu”, a affirmé Paloma Escudero, porte-parole de l’UNICEF.

Au Bénin, de nombreux écrivains ont participé à cette initiative, notamment Carmen Toudonou, Habib Dakpogan, Adélaïde Fassinou Allagbada, Christ Sydneh Jihouan ou encore les blogueurs tels qu’Emmanuel Gansé, Joël Arsène Noumonvi et le photographe Yanick Foll.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :