Un plus grand nombre d'enfants au Moyen-Orient et en Afrique du Nord à risque d'être non scolarisés selon l'ONU

NEW YORK (Nations Unies), 16 avril (Xinhua) — Un enfant ou jeune adolescent sur quatre dans la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord ne fréquente pas d’établissement scolaire ou est à risque d’abandonner ses études, a indiqué un porte-parole de l’ONU jeudi, citant un nouveau rapport.

Le rapport, publié conjointement par le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) et l’Institut de statistique de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO), a indiqué que plus de 21 millions d’enfants de la région sont à risque de ne pas avoir accès à l’éducation, malgré l’impressionnant progrès en matière de scolarisation réalisé au cours de la dernière décennie, a noté Stéphane Dujarric lors d’une conférence de presse régulière tenue à New York.

La région a connu une réduction de 40% du nombre d’enfants non scolarisés au cours des dix dernières années, selon le rapport. “Toutefois, les progrès ont récemment ralenti, en raison de la pauvreté, de la discrimination, de la mauvaise qualité de l’éducation et, évidemment, des conflits”, a déclaré M. Dujarric.

Selon le rapport, 12,3 millions d’enfants et de jeunes adolescents de cette région ne vont pas à l’école. En outre, plus de 6 millions d’enfants sont à risque d’abandonner leurs études. Trois millions d’enfants supplémentaires ne sont pas scolarisés en Syrie et en Irak, où le conflit a en grande partie détruit le système d’éducation.

Les agences de l’ONU ont exhorté les gouvernements à redoubler d’efforts, “notamment à prioriser les besoins en éducation des familles vulnérables et défavorisées”, a indiqué le rapport, qui a souligné que de nouvelles politiques sont nécessaires pour renforcer les programmes d’éducation pré-primaire, lutter contre le décrochage scolaire et la discrimination sexuelle et aider plus d’enfants dans les zones de conflit à avoir accès à l’éducation.

Les donateurs sont invités à augmenter les fonds pour combler les lacunes de financement qui empêchent beaucoup d’enfants d’aller à l’école, selon le rapport.

Un commentaire

  1. Richard youmanigue
    18 avril 2015 at 0 h 39 min Répondre

    C’est vraiment triste que nos jours au 21e siecle qu’un enfant ne puisse pas aller a l’ecole a cause d’un conflit ou pauvrete’.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :