Le Gabon lance la vente de 42 blocs pétroliers

LIBREVILLE, 28 octobre (Xinhua) — Le ministre gabonais du Pétrole, Etienne Dieudonné Ngoubou a officiellement lancé lundi à Libreville le 11ème appel d’offres pour la vente de 42 blocs pétroliers situés en eau profonde et très profonde.

« Mesdames Messieurs, nous sommes réunis ici dans le cadre des consultations restreintes pour l’attribution des blocs pétroliers libres d’exploration en eaux profondes et très profondes de notre bassin sédimentaire », a déclaré le ministre dans un discours de circonstance

.« C’est une longue opération démarrée il y a environ huit mois qui abouti aujourd’hui », a précisé le ministre particulièrement heureux de constater que parmi les soumissionnaires, il y a des grandes sociétés pétrolières venues des continents américain, européen et asiatique.

Il y avait notamment Exxon, Shell, Total, Maraton, Chevron, Perinco, Petronas… Au total 18 sociétés ont soumis sous plis fermés leurs offres. Les dépouillements ont commencé en présence d’ un huissier de justice. Les résultats des sociétés retenues seront connus mardi.

Le ministre a promis aux concurrents « un traitement équitable et transparent ». « Le Gabon et ses ressources naturelles ne sont pas la chasse gardée de qui que se soit », a-t-il martelé. Des critères justes et équitables connus de tous les compétiteurs avant la soumission ont été élaborés pour garantir la transparence des opérations.

L’opération aurait pu être lancée en 2010 mais elle avait échoué. Le ministre a reconnu que les opérateurs pétroliers avaient une mauvaise connaissance de l’offshore profond et très profond du Gabon. Total Gabon, pionnier et est des leaders de l’ exploration pétrolière gabonaise a récemment réalisé une découverte très intéressante dans l’offshore très profond du Gabon.

« Cela encourage les autres opérateurs », a poursuit le ministre. « C’est un nouveau départ. Nouveau départ encouragé par les découvertes effectuées dans le golf du Mexique (..) des découvertes qui nous permettent de croire que nous allons découvrir de l’huile dans ces blocs », a ajouté le ministre très optimiste.

Selon une fiche technique du ministère du pétrole, les 42 blocs représentent une superficie d’environ 205 00km² soit 75% de la superficie totale du pays. A travers cette opération, le Gabon veut relancer sa production pétrolière qui s’essouffle depuis la fin des années 90. Après le pic de 18 millions de tonnes enregistré en 1997, la production pétrolière du Gabon stagne à environ 12 millions de tonnes.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :