G5 Sahel: les chefs d’Etats appellent l’ONU à placer la force du G5 Sahel sous son chapitre VII

G5 Sahel: les chefs d’Etats appellent l’ONU à placer la force du G5 Sahel sous son chapitre VII

La 5ème session ordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat du G5 Sahel s’est tenue le 05 février 2019 à Ouagadougou, au Burkina Faso, sous la présidence de S.E.M. Issoufou MAHAMADOU, Président de la République du Niger, Président en exercice sortant du G5 Sahel. Bien de recommandations ont été pondues dans le communiqué final.

Face à la recrudescence des conflits intercommunautaires dans certains pays du G5 Sahel, les Chefs d’Etat appellent les populations à cultiver la tolérance pour une meilleure cohésion sociale. Ils les exhortent à collaborer étroitement avec les Forces de Défense et de Sécurité dans la lutte contre le terrorisme et la criminalité transfrontalière.

Ils expriment, par ailleurs, leur profonde préoccupation face à la menace persistante du terrorisme et d’autres formes de criminalité dans la région, comme en témoignent les attaques terroristes au Burkina Faso, au Mali, au Niger et dans la région du Lac Tchad.

Les Chefs d’Etat condamnent fermement toutes les actions terroristes, criminelles et de mercenariat en particulier les attentats survenus récemment au Burkina Faso et au Mali ainsi que les tentatives d’incursion des bandes armées à la frontière tchado-libyenne. Ils  expriment leur solidarité avec les peuples de ces pays.

Les Chefs d’Etat déplorent la perturbation des activités socio-éducatives conduisant à la fermeture d’écoles dans certains pays du G5 Sahel. Ils ont relevé la nécessité de la prise de mesures fortes pour le retour des enfants à l’école.

Les Chefs d’Etat réitèrent leur appel à la communauté internationale pour une juste appréciation de l’ampleur régionale et internationale de la crise libyenne et pour une harmonisation des efforts de tous les pays concernés dans la perspective de la réconciliation nationale et de la stabilisation de la Libye.

Tout en se félicitant du succès de la Conférence sur le Sahel tenue le 23 février 2018 à Bruxelles, les Chefs d’Etat constatent la lenteur dans la concrétisation des annonces et en appellent à la diligence de tous les donateurs conformément à leurs engagements.

Les Chefs d’Etat réitèrent leur appel au Conseil de Sécurité des Nations-Unies pour examiner favorablement leur requête de placer la Force conjointe du G5 Sahel sous le chapitre VII de la Charte des Nations Unies. Ils plaident en faveur d’une coopération plus étroite entre le G5 Sahel et les Nations-Unies et saluent, à cet égard, l’engagement et le soutien constants du Secrétaire Général de l’ONU aux efforts du G5 Sahel.

Les Chefs d’Etat se félicitent de la réussite de la Conférence de coordination des partenaires et bailleurs de fonds du G5 sahel pour le financement du Programme d’investissements prioritaires (PIP) première phase 2019-2021, tenue le 06 décembre 2018 à Nouakchott, en République Islamique de Mauritanie. Ils remercient tous les partenaires pour les intentions de financement exprimées et les exhortent à concrétiser leurs engagements.

Les Chefs d’Etat se félicitent également de la synergie qui se met en place à tous les niveaux entre le G5 Sahel et l’Alliance Sahel permettant d’assurer la mise en cohérence des projets de l’Alliance avec ceux du Programme d’Investissements Prioritaires.

Les Chefs d’Etat saluent l’engagement de l’Union européenne et de l’Alliance Sahel pour le financement du Programme de développement d’urgence (PDU) et les encouragent à accélérer la mise à disposition des fonds annoncés.

Les Chefs d’Etat expriment leur satisfaction par rapport au niveau d’opérationnalisation de la Force conjointe,  l’engagent à poursuivre les efforts pour atteindre sa pleine capacité opérationnelle dans les meilleurs délais et réaffirment leur volonté de mobiliser davantage de ressources internes à son profit.

Après avoir pris connaissance du relevé de conclusions de la 5ème session ordinaire du Conseil des Ministres, tenue à Ouagadougou le 03 février 2019, les Chefs d’Etat instruisent:

– le Conseil des Ministres et le Secrétariat permanent à prendre toutes les dispositions nécessaires pour opérationnaliser le dispositif de suivi des annonces de la Conférence de coordination des partenaires et bailleurs de fonds du G5 sahel pour le financement du Programme d’investissements prioritaires (PIP) ;

– le Conseil des Ministres et le Secrétariat permanent à prendre les mesures idoines pour l’accélération de la mise en place de l’Académie régionale de Police à Koundoul au Tchad ;

– le Conseil des Ministres et le Secrétariat permanent à œuvrer au renforcement des autres instruments du dispositif de défense et de sécurité, notamment le Collège de Défense, le Collège Sahélien de Sécurité et la Plateforme de Coopération en matière de Sécurité ;

– le Conseil des Ministres et le Secrétariat permanent de réaliser l’étude de faisabilité du projet de Chemin de fer à partir de ressources propres.

 Les Chefs d’Etat remercient leur frère Son Excellence Monsieur Issoufou MAHAMADOU, Président de la République du Niger, Président en Exercice sortant, pour son engagement constant à la cause du G5 Sahel et les avancées remarquables réalisées au cours de son mandat.

Les Chefs d’Etat expriment leur profonde gratitude à Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE, Président du Faso, au Gouvernement et au peuple burkinabè, pour l’accueil chaleureux et l’hospitalité dont ils ont bénéficié durant leur séjour.

Les Chefs d’Etat ont décidé que la Présidence en exercice du G5 Sahel sera assurée par Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE, Président du Faso, pour l’année 2019.

Les Chefs d’Etat ont par ailleurs décidé de tenir leur prochain Sommet ordinaire en février 2020,  à  Nouakchott, en République Islamique de Mauritanie. Étaient présents à cette Conférence les Chefs d’Etat ci-après : Roch Marc Christian KABORE, Président du Faso ; Ibrahim Boubacar KEITA, Président de la République du Mali ; Mohamed OULD ABDEL AZIZ, Président de la République Islamique de Mauritanie ; Issoufou MAHAMADOU, Président de la République du Niger ; Idriss DEBY ITNO, Président de la République du Tchad.

Laisser un commentaire