La France met en garde contre les voyages en Afrique

INFOGRAPHIE – Au lendemain du rapt d’une famille française au Cameroun, le Quai d’Orsay met en garde contre les déplacements dans le nord du pays mais aussi ailleurs en Afrique. En France, le plan Vigipirate rouge reste activé.

Peut-on continuer à voyager en Afrique?

Au lendemain du rapt d’une famille française au Cameroun, le Quai d’Orsay met en garde contre tout déplacement dans le nord de ce pays. Sur son site, il est indiqué «qu’il est formellement déconseillé de se rendre dans la province de l’extrême nord du Cameroun (des rives du lac Tchad au sud de Maroua) et à la frontière avec le Nigeria».

Par ailleurs et concernant les ressortissants français qui se trouveraient actuellement à l’extrême nord du pays, il est dit «qu’ils doivent impérativement se mettre en lieu sûr et de quitter la zone au plus vite».

Selon le Quai d’Orsay, on comptait à la fin de l’année dernière 6146 ressortissants français installés au Cameroun et inscrits sur le registre des Français résidant dans ce pays.

Le Cameroun s’ajoute à une liste déjà longue des pays du continent dans lesquels il n’est pas bon de jouer les touristes depuis plusieurs années.

Les pays les plus dangereux d’Afrique sont ceux soumis aux menaces terroristes, mais il y a aussi des États embourbés depuis plusieurs années dans une guerre civile ou frontalière où la reprise des combats et la résurgence d’instabilité politique sont possibles.

Avant de se rendre en Afrique, il faut surtout s’informer sur le site du Quai d’Orsay. Parmi les pays sensibles: la Somalie, l’Éthiopie mais aussi le Tchad, la Libye, le République centrafricaine, République démocratique du Congo, le Soudan, auxquels s’ajoute naturellement le Mali ces derniers mois. Un classement des pays à risques -le Global Peace Index- est aussi actualisé chaque année.

 

Source : Le Figaro

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :