Le forum BRICS-Afrique s'achève sur des résultats concrets

DURBAN (Afrique du Sud), 28 mars (Xinhua) — Les leaders des cinq principales économies émergentes du monde ont conclu mercredi à Durban, en Afrique du Sud, la dernière séance de leur sommet visant à promouvoir leur partenariat pour le développement, l’intégration et l’industrialisation.

C’est la première fois que les pays des BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud) tiennent leur sommet sur le continent africain. 

LA CHINE S’ENGAGE A RENFORCER LA COOPERATION AU SEIN DES BRICS

Dans un discours devant les représentants du groupe des BRICS, le président chinois Xi Jinping a appelé les différents acteurs à travailler main dans la main pour un développement commun, promettant que la Chine renforcerait sa coopération avec les autres membres.

La coopération au sein des BRICS apporte non seulement des bénéfices aux populations de ces cinq pays, mais elle contribue également à promouvoir la démocratie dans les relations internationales, a déclaré M. Xi.

Les pays des BRICS doivent gérer leurs propres affaires de manière efficace grâce à la croissance de leur économie et à l’amélioration du niveau de vie de la population, encourager tous les pays à renforcer la coordination des politiques macroéconomiques, à réformer les systèmes monétaire et financier internationaux, et à promouvoir la libéralisation et la facilitation des échanges et des investissements,a-t-il souligné.

Ils doivent également participer conjointement à la définition d’un programme de développement international et veiller à un développement mondial plus équilibré, a-t-il poursuivi.

Les pays des BRICS doivent travailler dur pour renforcer la coopération dans les domaines de l’économie et du commerce, des finances, des infrastructures, de la circulation des personnes, ainsi que dans d’autres domaines, selon M. Xi.

Le président chinois a également appelé à l’amélioration de la gouvernance économique mondiale et à mieux faire entendre la voix des pays des BRICS et leur représentation à l’échelle internationale, et a exhorté les pays des BRICS à faire avancer les objectifs tels que un marchés intégré, un réseau financier à plusieurs niveaux, une interconnexion terrestre, aérienne et maritime, et un échange culturel plus large.

RESULTATS TANGIBLES

Lors du sommet, les cinq pays des BRICS sont parvenus à de nombreux résultats concrets et ont convenu d’élargir leur future coopération vers davantage de secteurs, selon une déclaration publiée au terme de la réunion.

Le résultat le plus tangible est que les dirigeants des pays des BRICS ont décidé de créer une Banque de développement des BRICS afin de mobiliser les ressources pour les projets d’infrastructures et de développement durable au sein des BRICS, mais aussi dans d’autres pays émergents et en développement.

Les leaders des BRICS pensent que la banque est complémentaire aux efforts existants des institutions financières multilatérales et régionales destinés à favoriser la croissance et le développement du monde entier, ajoutant que la contribution initiale du capital à cette banque devait être suffisante pour lui permettre de durer.

Par ailleurs, les membres ont également convenu d’explorer la possibilité d’établir un filet de sécurité financier par le biais de la création d’un fonds de réserve monétaire (“Contingent Reserve Arrangement”, ou CRA) entre les pays des BRICS.

Selon la conclusion des ministres des Finances des cinq pays, le CRA aura un impact positif, permettant aux pays des BRICS d’anticiper les pressions liées au manque de liquidités à court terme, mais aussi de fournir des soutiens mutuels et de renforcer la stabilité financière.

Dans la déclaration, les pays ont également exprimé leur aspiration commune à améliorer le système de gouvernance économique à l’échelle mondiale.

Les leaders ont promis de réformer le système financier international afin de le rendre plus représentatif et de refléter la “montée en puissance” des BRICS et d’autres pays en développement sur la scène internationale, avant d’ajouter que la sélection des dirigeants des institutions financières internationales devrait être ouverte, transparente et fondée sur le mérite.

De plus, les pays des BRICS vont explorer la possibilité de renforcer leur coopération entre leurs entreprises publiques et de promouvoir le dialogue entre les petites et moyennes entreprises.

Ils vont également considérer d’extension de leur coopération pour englober davantage de secteurs, dont la diplomatie publique, la lutte anti-corruption, le contrôle des drogues, les échanges entre les jeunes, le tourisme, l’énergie et les sports.

Egalement dans la déclaration, les leaders des pays des BRICS ont exprimé leurs points de vue sur une série de sujets internationaux brûlants, dont la paix au Moyen-Orient, la question nucléaire iranienne, et la situation en Syrie, au Mali, en République centrafricaine, en République démocratique du Congo et en Afghanistan.

PARTENARIAT DE COOPERATION ENTRE LES BRICS ET L’AFRIQUE

Mercredi, les leaders des pays des BRICS et une dizaine de dirigeants africains ont discuté, à l’issue du sommet, de leur coopération au premier Forum de dialogue entre les dirigeants des BRICS et des pays africains, sous le thème “Libérer le potentiel de l’Afrique : la coopération entre les BRICS et l’Afrique en matière d’infrastructures”.

Prenant la parole au forum, le président chinois Xi Jinping a indiqué que ce dialogue entre les leaders des BRICS et des pays africains reflétait la volonté politique de part et d’autre de parvenir à l’égalité et l’inclusivité en recherchant le développement commun.

Le gouvernement chinois est prêt à former un partenariat de coopération pour les infrastructures transnationales et transrégionales, et à aider les pays africains dans la promotion des synergies et du recensement des ressources disponibles, un chantier qui englobe un travail de consultation, de planification, ainsi que des études de faisabilité et la conception du projet, a indiqué M. Xi.

Il a également promis d’aider l’Afrique à former chaque année 300 managers et techniciens spécialisés dans le domaine des infrastructures, et à encourager les entreprises et institutions financières chinoises à participer à la construction et à la gestion des infrastructures sur le continent.

Le gouvernement chinois s’est engagé à supprimer les tarifs douaniers pour 97% des produits d’exportation vers la Chine issus des pays les moins développés ayant des relations diplomatiques avec la Chine.

D’autres leaders des pays des BRICS ont indiqué que les membres des BRICS souhaitaient forger un partenariat de coopération avec l’Afrique et aider l’Afrique dans la construction de ses infrastructures.

Les leaders africains ont déclaré que l’Afrique devait renforcer ses infrastructures, promouvoir l’intégration et l’industrialisation, et élever sa compétitivité globale et sa capacité de développement durable.

Les pays africains sont disposés à établir avec les membres des BRICS un partenariat de coopération entre les économies émergentes et les pays en développement donnant la priorité au soutien mutuel, aux bénéfices réciproques et à des résultats gagnant-gagnant, ont indiqué les leaders africains.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :