Fonds africain de garantie et de coopération économique : la thérapie Ngueto Yambaye

Fonds africain de garantie et de coopération économique : la thérapie Ngueto Yambaye

Nouveau directeur général du Fonds africain de garantie et de coopération économique (FAGACE), Ngueto Yambaye ambitionne remettre l’institution sur les rails de la modernisation. Pour ce faire, le nouveau patron de cette institution de coopération économique a sa thérapie par laquelle il entend administrer le fonds.

Faire du Fonds africain de garantie et de coopération économique une institution de référence africaine et internationale, c’est la dynamique dans laquelle s’inscrit Dr Ngueto Tiraïna Yambaye. Nommé directeur général du FAGACE, l’économiste de haut niveau spécialisé en finance internationale et stratégie de financement, ambitionne de remettre le fonds sur les rails de la modernisation. Ceci, afin d’en faire un véritable levier de développement au service des pays membres du FAGACE, et de tout le continent africain.

Sur cette voie, les chantiers sont nombreux. Il y a entre autres : le renforcement de la structure financière du fonds, le développement effectif des activités opérationnelles et l’intensification de la coopération avec les Etats dans les 14 pays membres et l’ouverture du capital à de nouveaux Etats et partenaires financiers. Le nouveau directeur général du FAGACE souhaite rendre plus compétitif et plus attrayant le fonds pour les talents et les marchés. Dr Ngueto Yambaye projette de revoir le cadre stratégique de l’institution. Cela, à travers la mise en place d’un cadre organisationnel et fonctionnel adapté aux missions en perpétuelle mutation.

Une thérapie simple

Pour écrire les nouvelles pages de l’histoire du FAGACE, Dr Ngueto Yambaye entend mettre en place une thérapie avec comme boussole, le plan stratégique 2021-2025 en cours d’élaboration. Le nouveau directeur général voudrait également proposer un « partenariat pragmatique » à toutes les parties prenantes du fonds.

Dans sa stratégie de relance de la modernisation du fonds, l’ancien ministre de l’économie, du développement et plan du Tchad qui a pris les rênes du FAGACE voudrait compter sur la « collaboration loyale » et « l’engagement agissant » du personnel. Dans cette logique, le directeur général du fonds entend poursuivre les efforts d’amélioration des conditions de travail du personnel.

Le directeur général pour qui le FAGACE est une institution indispensable dans le dispositif et le mécanisme de financement des économies africaines, notamment des pays membres voudrait s’appuyer également sur l’action de ses prédécesseurs. Notamment celle la directrice générale Minafou Coulibaly-Koné qui a porté le Fonds à des standards plus élevés. « Soyez rassurés que tous ces acquis, glanés durant ces dernières années seront capitalisés, consolidés et utilisés à bon escient », s’est engagé Dr Ngueto Yambaye.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :