FESPAM: l'UNESCO réitère l'engagement de soutenir les artistes africains

BRAZZAVILLE, 13 juillet (Xinhua) — La directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, a réitéré samedi à Brazaville l’engagement de son institution à soutenir les artistes africains dans l’exercice de leur profession, pour que ceux-ci “vivent de leur métier”.

“La musique c’est aussi un métier, et nous devons aider ceux qui font la musique à vivre de leur métier, c’est pourquoi, je suis tellement très heureuse d’être ici, à vos côtés car l’UNESCO va continuer à soutenir les artistes africains”, a indiqué Mme Bokova à la cérémonie d’ouverture du 9e Festival panafricain de musique (FESPAM).

“L’Afrique donne l’exemple et je suis impréssionnée par le travail du FESPAM, parce que vous faite bien plus que de valoriser la musique, vous valoriser les peulepes qui la font. L’UNESCO est à vos côtés, elle sera toujours aux côtés du FESPAM pour libérer toute l’énergie de la culture, de la musique et de la jeunesse africaine”, a-t-elle soutenu, avant d’apprécier les qualités de la musique africaine.

“La musique porte notre identité et porte les dignités des peulpes africains, la fierté d’être africain, par où comence tout dialogue, toute paix et tout éffort de devéloppement”, a conclu Mme Bokova.

Dans son discours, le ministre congolais de la Culture et des Arts, Jean-Claude Ngakosso, a pour sa part appelé les dirigenats du continent à agir pour apporter des réponses aux maux qui minent les artistes africains.

“Face aux multiples défis de la mondialisation avec le risque d’uniformisation culturelle globale, notre continent doit agir dans tout les azimuts en faveur de la creativité artistique, l’innnovation esthétique et en faveur de la musique, un art noble, populaire et sans frontières”, a-t-il commenté.

Grande manifestation culturelle créée en 1998, le FESPAM se tient tous les deux ans dans la capitale congolaise Brazzaville. Il rassemble plusieurs dizaines d’artistes et de groupes musicaux africains ainsi que des Amériques et des Antilles et vise éssentiellement la promotion de la musique africaine ainsi que celle de sa diaspora, dans la triple dimension traditionnelle, moderne et réligieuse.

Placée sous le thème “Les musiques africaines, vecteur d’authenticité et facteur d’émergence”, cette 9e édition du FESPAM qui s’achève samedi prochain a été lancée par le président congolais, Denis sassou Nguesso.

Quelques grands noms de la musique africaine comme Yvonne Chaka Chaka (Afrique du Sud), Fanny J et Singuila (France), Saintrick (Sénégal, Nahawa Doumbia (Mali), Werrason et JB Mpiana (RD Congo), P Square (Nigéria), DJ Kedjevara (Côte d’Ivoire) et Roga-Roga (Congo-Brazzaville), y prennent part également aux côtés des artistes de la diaspora africaine.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :