Les femmes de l'Afrique centrale dans une situation problématique vis-à-vis de l'accès à la terre

BUJUMBURA, 22 octobre (Xinhua) — Les femmes de l’Afrique centrale sont dans une situation problématique vis-à-vis de l’ accès, de la gestion et du contrôle de la terre, a déclaré mardi à Bujumbura la députée burundaise Gloriose Berahino, présidente en exercice du Réseau des Femmes Parlementaires de l’Afrique centrale (RFPAC).

Mme Berahino, qui tenait un point de presse en marge d’une cérémonie d’ouverture de solennelle de la 16ème conférence du RFPAC dont les travaux sont prévus du 22 au 23 octobre dans la capitale burundaise, a souligné que ces assises ont choisi comme thème centrale “l’accès à la terre pour les femmes et la promotion d’une agriculture durable”, parce que la majorité de la population africaine est essentiellement formée des femmes avec l’agriculture comme activité principale.

“En effet, la population burundaise est faite de plus de 50% des femmes, il en est de même pour d’autres pays de l’Afrique centrale car nous avons eu le temps de le vérifier au cours des précédentes conférences. C’est pourquoi sur base de ce thème, tous les pays de l’Afrique centrale plaident sans cesse pour que l’ économie de ces pays fasse un bond en avant en passant notamment par l’accès des femmes à la terre et par la promotion d’une agriculture durable”, a-t-elle affirmé.

Pour Mme Berahino, pour atteindre cet objectif, les femmes parlementaires de l’Afrique centrale doivent se concerter le plus souvent possible pour échanger leurs expériences et prendre des positions claires sur la question d’une législation adéquate à la hauteur de l’enjeu.

Cette conférence, a-t-elle insisté, vient à point nommé pour réveiller les femmes parlementaires de l’Afrique centrale sur cette problématique d’accès à la terre pour les femmes.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :