Les experts africains se réunissent à Bamako pour débattre de l'utilisation des pesticides

BAMAKO, 27 novembre (Xinhua) — Le comité sahélien de Pesticides (CSP) a ouvert mardi à Bamako les travaux de sa 33e session ordinaire en vue de mener des réflexions sur les défis sanitaires et environnementaux liés à l’utilisation des pesticides.

Cette rencontre, qui regroupe des experts venus de 13 pays membres de l’ Institut du Sahel, est organisée pour faire en sorte que l’ utilisation des pesticides soit moins nuisible. C’est pourquoi le CSP veut opérer une homologation judicieuse et collective des pesticides.

Pour Adama Toé, président du comité sahélien des pesticides, cette volonté d’ homologation se traduit par la décision de la Commission Economique des Etats d’ Afrique de l’ Ouest (CEDEAO) de confier au secrétariat exécutif du Comité Inter Etas de Lutte contre la Sécheresse (CILSS) la mise en place du comité ouest-africain de l’homologation des pesticides.

Seydou Nour Diallo, conseiller technique au ministère du Développement rural, a indiqué que les pesticides, malgré ses effets de préserver les cultures des attaques parasitaires, présentent de nombreux risques si leur utilisation est inadaptée.

Il a salué la tenue de la rencontre, qui permettra la prise en compte des aspects environnementaux et sanitaires dans l’utilisation des pesticides.

Chose à noter, le comité sahélien des pesticides est un organe d’exécution de la Réglementation commune qui est chargé d’évaluer les dossiers d’ homologation soumis par les firmes phytopharmaceutiques et d’octroyer les autorisations de vente pour l’ensemble de ses Etats membres.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :