Les Etats-Unis aideront l'Afrique à mettre en place une force d'intervention rapide

WASHINGTON, 6 août (Xinhua) — Les Etats-Unis soutiendront la mise en place d’une force d’intervention rapide en Afrique dans le cadre d’un nouveau partenariat de maintien de la paix avec le continent, a annoncé mercredi le président américain, Barack Obama.

L’objet de ce partenariat est de déployer rapidement des troupes africaines de maintien de la paix en appui aux missions de l’ONU et de l’Union africaine, a précisé M. Obama lors d’une conférence de presse marquant la fin du Sommet Etats-Unis-Afrique, qui a duré trois jours.

Le nouveau partenariat prévoit notamment un nouvel investissement de 110 millions de dollars américains par an au cours des trois à cinq prochaines années pour aider les armées africaines à renforcer leur capacité à déployer rapidement des troupes de maintien de la paix en réponse à des conflits émergents, selon une déclaration de la Maison Blanche.

“Nous nous joindrons à six pays qui ont fait leurs preuves dans le domaine du maintien de la paix ces dernières années, à savoir le Ghana, le Sénégal, le Rwanda, la Tanzanie, l’Ethiopie et l’Ouganda”, a indiqué M. Obama.

Les Etats-Unis inviteront également des pays non africains à se joindre à eux, car “le monde entier a intérêt à ce que la paix soit maintenue en Afrique”, selon le président américain.

M. Obama s’est également engagé à fournir davantage d’équipements aux forces africaines de maintien de la paix en Somalie et en République centrafricaine et à soutenir les efforts de l’Union africaine visant à renforcer ses institutions de maintien de la paix.

Soulignant que les Etats-Unis n’avaient nullement l’intention de “laisser une empreinte profonde” en Afrique, M. Obama a fait remarquer que de nombreuses initiatives soutenues par Washington étaient fondées sur des partenariats internationaux visant à régler des problèmes sur le territoire des pays intéressés ou dans la région.

M. Obama a également évoqué des crises dans d’autres régions du monde lors de la conférence de presse.

Le président américain a ainsi noté que l’économie russe “s’était immobilisée” grâce aux sanctions imposées par les Etats-Unis et les pays européens, avant d’ajouter qu’une invasion russe de l’est de l’Ukraine “poserait une nouvelle série de questions différentes” aux Etats-Unis.

S’exprimant sur le conflit dans la bande de Gaza, M. Obama a fait savoir que l’objectif des Etats-Unis était de veiller à ce que le cessez-le-feu dure et à ce que Gaza puisse entamer son processus de reconstruction.

M. Obama a également fait part de sa préoccupation concernant les civils tués au cours du conflit et a réaffirmé le soutien des Etats-Unis au droit d’Israël à se défendre contre les attaques de roquettes du Hamas.

“Je n’ai aucune compassion pour le Hamas. J’ai une grande compassion pour les gens ordinaires qui souffrent dans la bande de Gaza”, a déclaré le président américain.

Une cinquantaine de chefs d’Etats africains ont participé au Sommet Etats-Unis-Afrique qui s’est ouvert lundi. L’objectif principal du sommet était de stimuler les échanges et les investissements bilatéraux, de renforcer les partenariats en matière de sécurité et de soutenir la nouvelle génération de dirigeants africains.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :