Économie : la zone CEMAC demeure résiliente malgré les retombées du Coronavirus

0
60

Le Comité politique monétaire (CPM) de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC), présidé par le gouverneur de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC), Abbas M. Tolli, a examiné les perspectives macro-économiques mondiale et sous-régionale actualisées et a décidé de son orientation politique monétaire. C’était au cours d’une assise organisée en avril dernier à Yaoundé au Cameroun.

En zone CEMAC (Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale), en dépit des nouvelles tendances d’inflation liées à la covid-19 et à la prolifération des variants du virus, la reprise économique entamée au dernier trimestre 2020, devrait se poursuivre début 2021 grâce au dynamisme du secteur agricole, des industries, des services marchands et la reprise des divers investissements.

Par conséquent, il est prévu un taux de croissance du PIB (Produit intérieur brut) de 1,9%, une hausse des tensions d’inflation de 2,7%, une réduction du déficit budgétaire de 0,4%, un déficit extérieur courant de 4,1%, une légère remontée de couverture extérieure de la monnaie de 65%. Cette croissance est due aux mesures prises par les pays pour réduire les entrées et sorties du territoire afin d’endiguer la multiplication du Coronavirus. Et l’inflation devrait restée moins significative en 2021 et 2022.

Après une étude économique des facteurs de risques qui impactent sur la stabilité monétaire et des développements observés sur le marché monétaire, ainsi que des perspectives macro-économiques de la zone CEMAC, le CPM a décidé de maintenir intact le taux d’intérêt des Appels d’offres à 3,25%, le taux de prêt marginal à 5%, et enfin, le taux de la facilité de dépôt à 0%.

Leave a Reply