Des dirigeants africains appellent au développement inclusif pour assurer la sécurité en Afrique

Des dirigeants africains appellent au développement inclusif pour assurer la sécurité en Afrique

MUNICH (Allemagne), (Xinhua) — L’ancien secrétaire général de l’ONU Kofi Annan et d’autres dirigeant africains ont appelé dimanche à un “développement inclusif” pour assurer la sécurité sur le continent, en particulier face à une population jeune importante.

“Le défi le plus urgent est de créer suffisamment d’emplois pour les jeunes du continent”, a déclaré M. Annan dans un discours à la Conférence sur la sécurité de Munich, en Allemagne.

Il a noté des “progrès encourageants” que l’Afrique a fait, y compris baisse de l’extrême pauvreté et de la mortalité, la croissance solide de l’économie et l’éducation primaire universelle, mais a ajouté que le développement de l’Afrique n’était pas assez inclusif.

“En fait, l’Afrique est devenue le deuxième continent le plus inégal dans le monde, selon la Banque africaine de développement”, a déclaré M. Annan, affirmant que l’échec dans le partage des dividende de croissance a poussé des jeunes désespérés vers des groupes extrémistes.

“Vous ne pouvez pas avoir la paix sans sécurité, et vous ne pouvez pas avoir la sécurité sans développement inclusif”, a-t-il souligné.

Dans la plupart des pays d’Afrique sub-saharienne, l’âge médian de la population est au-dessous de 20 ans.

Hassan Sheikh Mohamud, président de la Somalie, a déclaré que la majorité de la population somalienne avaient moins de 35 ans. Ces jeunes gens, cependant, manquent d’opportunité et de compétences nécessaires pour gagner leur vie.

“La plupart des combattants d’Al Shabaab (groupe terroriste somalien affilié au réseau terroriste international Al-Qaïda) ne sont pas là pour des raisons idéologiques. Ils sont là pour des raisons économiques,” a-t-il noté.

“L’accroissement démographique, en particulier des jeunes, pourrait être un dividende ou un désastre démographique”, a déclaré Tedros Adhanom Ghebreyesus, ministre des affaires étrangères de l’Éthiopie.

Ses propos ont été soutenus par Youssef Amrani, vice-ministre des Affaires étrangères du Maroc. “La seule façon de vaincre les extrémistes, de lutter contre l’immigration clandestine est de répondre aux attentes des jeunes générations en Afrique”, a-t-il déclaré.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :