Démission du chef de la mission de l’ONU en Centrafrique

Démission du chef de la mission de l’ONU en Centrafrique

NEW YORK (Nations Unies), 12 août (Xinhua) — Suite aux allégations d’abus sexuels commis par des casques bleus, le chef de la Mission des Nations Unies en Centrafrique (MINUSCA), le Sénéglais Babacar Gaye, a présenté sa démission, qui a été acceptée par le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon.

“De nouvelles graves allégations sont apparues concernant le comportement de soldats des Nations Unies en République centrafricaine. Je ne saurais exprimer à quel point je suis angoissé, en colère et honteux concernant ces informations répétées d’abus et d’exploitation sexuels commis par des troupes de l’ONU au cours de ces dernières années”, a déclaré M. Ban lors d’un point de presse mercredi au siège de l’ONU.

Il a indiqué ne tolérer “aucune action susceptible de pousser les gens à passer de la confiance à la peur”

“Ceux qui travaillent pour les Nations Unies doivent respecter nos idéaux les plus élevés”, a-t-il dit.

M. Ban a fait savoir qu’il avait nommé un groupe indépendant externe de haut niveau pour étudier les informations sur ces abus en Centrafrique.

Il a aussi promis que l’ONU fera tout son possible pour poursuivre les auteurs de crimes et les traduire en justice.

Sur la demande du Secrétaire général, la présidence du Conseil de sécurité devrait tenir une réunion spéciale sur l’exploitation sexuelle, qui, selon M. Ban, est “un fléau global et un problème systémique qui nécessite une réponse systémique”.

Par ailleurs, le Secrétaire général participera à une téléconférence avec les hauts responsables des missions de maintien de la paix des Nations Unies.

“Je vais répéter que les dirigeants doivent signaler les allégations immédiatement, enquêter de manière complète et agir de manière décisive. Ne pas le faire aura des conséquences claires”, a-t-il souligné.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :