Darfour: un homme sous le coup d'un mandat d'arrêt de la CPI blessé

KHARTOUM – Un Soudanais recherché par la Cour pénale internationale (CPI) pour crimes contre l’humanité au Darfour (ouest) a été blessé dans les affrontements de Nyala, ont annoncé lundi des sources locales.

Kosheib a été blessé, a affirmé une source en référence à Ali Kosheib, contre qui la CPI a émis en 2007 un mandat d’arrêt pour crimes contre l’humanité et crimes de guerre commis au cours de la guerre civile au Darfour, déclenchée en 2003.

Je ne sais pas exactement quelles sont ses blessures, mais Ali Kosheib doit être transféré à Khartoum, a ajouté cette source sous couvert de l’anonymat.

Ali Kosheib a été blessé dimanche dans des affrontements provoqués, selon les autorités, par des différends entre membres de forces de sécurité, qui agitent depuis mercredi Nyala, la plus grande ville du Darfour.

Ces affrontements ont fait au moins huit morts et plus de vingt blessés, selon les médias officiels.

Parmi les morts figurent deux travailleurs humanitaires soudanais. Et l’attaque de l’ONG pour laquelle ils travaillaient, World Vision, va perturber la distribution de l’aide alimentaire pour quelque 400.000 personnes, selon le Programme alimentaire mondial de l’ONU (PAM).

Lundi, un habitant de Nyala a indiqué que le calme était revenu dans la ville où beaucoup de magasins ont été pillé et brulé.

Dimanche soir, la radio officielle Ombdurman avait annoncé qu’Ali Kosheib avait échappé à un assassinat, ajoutant que son garde et son chauffeur avaient été tués mais sans signaler de blessures.

Selon la CPI, M. Kosheib a recruté, armé et financé la redoutée milice pro-gouvernementale Janjawid et a mené différentes attaques contre des civils soupçonnés de soutenir les rebelles.

Les heurts ont été déclenchés à Nyala par la mort d’un membre d’une unité de police paramilitaire du Darfour-Ouest, connue sous le nom de Réserve centrale et dont certains membres darfouris appartenaient auparavant à la milice Janjawid.

Ces affrontements urbains ajoutent au regain de tensions que connaît le Darfour depuis début 2013 et qui a déjà poussé 300.000 personnes à fuir les combats, selon les chiffres de l’ONU.
(©AFP / 08 juillet 2013 14h57)

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :