Coup d'envoi à Libreville de la semaine africaine de la vaccination

LIBREVILLE, 22 avril (Xinhua) — Le ministre gabonais de la Santé, le Pr Léon Nzouba, a procédé lundi à Libreville au lancement de la semaine africaine de la vaccination dont le but est de protéger les enfants et les femmes enceintes contre les maladies évitables par la vaccination.

“La semaine africaine de la vaccination (SAV) est une initiative régionale pilotée et coordonnée par le Bureau régional de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) pour l’Afrique, et mise en oeuvre dans la région africaine”, a annoncé le Pr Léon Nzouba.

“Cette initiative fournit aux pays et aux partenaires une occasion exceptionnelle de renforcer les programmes nationaux de vaccination en exploitant les ressorts du plaidoyer et du partenariat”, a-t-il ajouté.

Cette campagne consiste à éradiquer les maladies telles que la poliomyélite, la diphtérie, le tétanos, la coqueluche, l’hépatite B, les infections à Hiv, la rougeole et la fièvre jaune.

Elle a pour objectif de cibler les enfants de 0 à 1 an et les femmes enceintes. Les enfants de moins de cinq ans recevront en plus de la vitamine A et du Déparasitant.

La première semaine africaine de la vaccination a été organisée au cours de la dernière semaine d’avril 2011.

Cette année-là, 40 des 46 pays de la région africaine ont organisé des activités comprenant la vaccination contre des maladies évitables telles que la poliomyélite, la diphtérie, le tétanos, la coqueluche, l’hépatite B, les infections à Hib, la rougeole et la fièvre jaune.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :