Congo : la police a en ligne de mire la communauté tchadienne et centrafricaine

BRAZZAVILLE, 31 juillet (Xinhua) — Le directeur général de la police nationale du Congo, Jean François Ndenguet, a menacé mercredi de traquer tous les bandits opérant dans le pays et de renvoyer chez eux les sujets étrangers en situation irrégulière.

“Tous les bandits seront traqués et les sujets étrangers en situation irrégulière seront purement et simplement renvoyés chez eux et s’ils sont des délinquants convaincus de crimes divers, ils subiront les rigueurs de la loi”, a prévenu le général Ndenguet au cours d’un point de presse à la capitale Brazzaville, suite aux actes de brigandage perpétrés ces derniers temps dans les grandes agglomérations ainsi qu’à l’intérieur du pays.

Selon le bilan à mi-parcous fait par le général depuis le lancement il y a deux mois par la Direction générale de la police nationale (DGPN) de l’opération “Stérilisation des départements”, des sujets étrangers sont à l’origine des actes semant la panique dans le pays.

Il a invité les étrangers en situation irrégulière à se mettre en règle ou à quitter le territoire national.

“C’est une urgence, parce que c’est dans les groupuscules de ces citoyens étrangers en situation irrégulière que s’organisent les bandits de grand chemin, les criminels de toutes sortes, les petits et les grands délinquants”, a-t-il affirmé.

“Le Congo est une sorte d’eldorado certes, mais l’étranger qui veut s’enrichir dans notre pays et contribuer à la production de la richesse nationale, doit être en situation régulière”, a-t-il martelé.

“La police congolaise traque le crime. Elle n’est pas en guerre contre les communautés étrangères régulièrement installées dans notre pays. Il n’y a pas de stigmatisation de leurs pays d’origine. Nous chassons le crime et les criminels, nous ne chassons pas les nationalités”,a-t-il précisé.

Dans le cadre de cette opération, la police a mené à terme plusieurs enquêtes qui ont permis d’arrêter les auteurs de crimes et de démanteler leurs réseaux.

“Les Tchadiens qui se sont illustrés dans les vols à main armée et les assassinats de nos compatriotes et de quelques étrangers, ont été arrêtés et mis hors d’état de nuire. Tous les assassinats des paisibles citoyens chinois ont été le fait des Tchadiens et Centrafricains, avec la complicité de quelques marginaux congolais “, a révélé le général Ndenguet.

“A Brazzaville comme partout dans nos grandes villes, la police procédera à une cartographie précise des zones criminogènes”, a conclu le général Ndenguet.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :