Un chercheur kényan développe une nouvelle variété de maïs

NAKURU (KENYA), 20 novembre (Xinhua) — Une nouvelle variété de maïs a été développée suite à une nécrose mortelle qui a frappé plus de 300 000 cultivateurs de maïs au Kenya, ont indiqué mercredi les chercheurs.

Cette maladie a été identifiée pour la première fois dans la r égion kényane de la Vallée du Rift en juin 2011 et s’est rapidement propagée à d’autres régions des provinces de l’Est, de l’Ouest et de Nyanza.

Dans une tentative pour enrayer la propagation, le gouvernement a conseillé aux agriculteurs de déraciner et de brû ler les récoltes affectées et de passer à d’autres cultures comme la cassave, le millet ou la pomme de terre.

Après une année d’épidémie, les chiffres du ministère de l’ Agriculture indiquent que 26 000 hectares de maïs ont été détruits.

Pour éviter d’autres pertes, l’Institut kényan de recherche agricole a développé une nouvelle variété de maïs, le WEO1, ré sistante à la maladie mortelle.

D’après le directeur de l’institut, le docteur Ephraim Mukisira, cette nouvelle variété sera mise à disposition des agriculteurs dans les zones d’altitude moyenne. « Il est triste de voir que cette maladie a affecté des cultures de maïs productives et se propage rapidement dans le pays. Mais nous gardons l’espoir de produire différentes variétés adapté es à chaque zone écologique du pays », a déclaré M. Mukisira.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :