Le chef de l'ONU appelle à la coopération dans la lutte contre le changement climatique dans la région africaine du Sahel

NEW YORK (Nations Unies), 7 novembre (Xinhua) — Le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon a appelé jeudi à des efforts conjoints dans la lutte contre le changement climatique dans la région africaine du Sahel, lors de son entretien avec le président burkinabé, Blaise Compaore.

Lors d’une tournée conjointe dans la région avec le président de la Banque mondiale Jim Yong Kim et d’autres hauts responsables de développement, M. Ban a rencontré M. Compaore et évoqué les efforts régionaux à mener pour répondre aux défis sécuritaires, humanitaires et de développement, a indiqué Farhan Haq, porte-parole adjoint du secrétaire général de l’ONU, lors d’un point de presse.

Soulignant le rôle important joué par le Burkina Faso dans la promotion de la paix et de la sécurité dans la région du Sahel, M. Ban a indiqué que le pays était parmi “les plus affectés” par le changement climatique, tout en demandant à l’Union africaine d’oeuvrer pour devenir championne dans la lutte contre ce problème.

Le chef de l’ONU a également réitéré la solidarité de l’organisation envers les peuples de la région du Sahel.

La région du Sahel, une bande de territoire marquant la transition entre le Sahara au nord et les savanes au sud, s’étend de la Mauritanie à l’Erythrée, couvrant plusieurs pays tels que le Burkina Faso, le Tchad, le Mali, le Niger et le Sénégal.

“La région a trop souffert, trop longtemps”, a indiqué M. Ban. “Nous sommes ici pour écouter et particulièrement pour agir. Notre message

est clair : la paix et le développement doivent progresser main dans la main”.

Le Burkina Faso est la troisième étape de la tournée de M. Ban, qui l’a déjà conduit au Mali et au Niger, et qui se terminera au Tchad.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :