Centrafrique: l'ONU confirme l'annonce de la décision de la LRA de déposer les armes

BANGUI, 22 septembre (Xinhua) — Les Nations Unies confirment l’annonce de la décision de la rébellion ougandaise de l’Armée de résistance du seigneur (LRA) repliée à l’Est de la République centrafricaine (RCA) de déposer les armes, une information communiquée dimanche à Xinhua par les autorités de Bangui.

“Les Nations Unies ont été effectivement informées par les autorités centrafricaines de ce qu’un nombre important d’éléments de la LRA a accepté de cesser la lutte armée. Nous sommes impressionnés par le chiffre avancé de plus de 1.200 défections. Il est à noter que les Nations Unies sont en train de s’organiser en collaboration avec le gouvernement centrafricain pour une mission sur le terrain entre demain et mardi”, a confié une source interne de l’organisation mondiale.

Le Bureau intégré des Nations Unies pour la consolidation de la paix en République centrafricaine (BINUCA) à Bangui, dirigé par le général sénégalais Babacar Guèye, prévoit de se rendre à Nzako, une localité de la sous-préfecture de Bria dans ce pays d’Afrique centrale où ont commencé à se cantonner les troupes ayant décidé de déposer les armes pour le retour à une vie normale, précise-t-on.

Il sera question, précise la source contactée, d’évaluer les besoins de prise en charge de ces hommes en armes qui comportent dans leurs rangs des femmes et des enfants, avait fait savoir le porte-parole de la présidence centrafricaine, Guy Simplice Kodégué.

Classée sur la liste des organisations terroristes établie par les Etats-Unis, la LRA opère dans quatre pays : l’Ouganda, la RCA, la République démocratique du Congo (RDC) et le Sud-Soudan. Elle est accusée de pires atrocités (massacres, exécutions sommaires, viols, etc.) à l’égard des populations de ces pays dont les victimes se comptent par milliers.

Son chef, Joseph Kony, et certains de ses lieutenants sont poursuivis par la Cour pénale internationale (CPI) basée à La Haye aux Pays-Bas, pour crimes de génocide et crimes contre l’humanité.

Les Nations Unies et l’Union africaine (UA) ont mis en ensemble une mission visant à tordre le cou à la redoutable rébellion. Les Etats-Unis ont annoncé la mise à disposition d’une centaine d’experts militaires pour le soutien à cette opération.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :