Centrafrique: la rébellion ougandaise de la LRA accepte de déposer les armes

BANGUI, 22 septembre (Xinhua) — La rébellion ougandaise de l’Armée de résistance du seigneur (LRA) de Joseph Kony, recherché par la justice internationale et les Etats-Unis pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité, qui s’est retranchée dans l’Est de la Centrafrique, annonce avoir décidé de déposer les armes, communiquent dimanche les autorités centrafricaines à Bangui.

“Les troupes de la LRA ont accepté de déposer les armes. Depuis deux jours, elles sont en train de se regrouper, elles vont être désarmées”, a déclaré à Xinhua le porte-parole de la présidence Guy Simplice Kodégué, une information qui reste pour l’heure difficile à vérifier auprès de la fameuse rébellion.

Accusée de pires atrocités contre les populations dont les victimes sont estimées à plusieurs milliers de morts dans divers pays voisins de l’Ouganda au rang desquels celui-ci lui-même puis la République centrafricaine (RCA), le Sud-Soudan et la République démocratique du Congo (RDC), ce mouvement créé il y a plus de vingt ans était auparavant basé dans ce dernier pays avant de traverser en RCA.

Avec l’appui d’une centaine d’experts militaires américains, l’Union africaine (UA) et les Nations Unies ont mis en place une opération conjointe visant à mettre à la main sur le chef rebelle Joseph Kony et donc à un mettre un terme aux activités de cette organisation qualifiée de terroriste. Cette initiative avait permis d’appréhender quelques lieutenants du redoutable seigneur de guerre.

De l’avis de M. Kodégué, “on dénombre actuellement 1.250 hommes combattants de cette rébellion en RCA comprenant des femmes et des enfants. Le président a envoyé des bâches pour que ces femmes et ces enfants puissent être mis à l’abri. Le recensement des troupes se poursuit”.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :