Centrafrique : 5 personnes tuées suite à l'attaque d'un convoi de ressortissants tchadiens à Bangui

BANGUI, 19 février (Xinhua) — Au moins cinq personnes ont ét é tuées et plusieurs autres blessées dans l’attaque d’un convoi de ressortissants tchadiens qui quittaient Bangui mercredi matin, sous escorte armée, pour fuir les violences dirigées contre les populations musulmanes en Centrafrique, révèle un bilan communiqué à Xinhua par une source sécuritaire de la Mission internationale de soutien à la Centrafrique (MISCA).

Selon un capitaine burundais de cette force africaine déployée depuis le 19 décembre à Bangui à la faveur d’une resolution du Conseil de sécurité des Nations Unies dans le but d’aider au retour à la paix et la sécurité en Centrafrique, les véhicules des troupes tchadiennes de la MISCA escortant leurs concitoyens ont ét é attaqués par les milices d’autodéfense anti-Balakas (anti- machettes) dans les 4e et 8e arrondissements de Bangui.

« Ils ont riposté en tirant partout », a déclaré à Xinhua la source sous couvert d’anonymat tout en regrettant que ces vé hicules militaires tchadiens ont déjà fait plusieurs fois Bangui et le territoire tchadien pour rapatrier les musulmans, pris pour cible en Centrafrique par les anti-Balakas, des milices chré tiennes, qui accusent les musulmans de complicité avec les ex- rebelles de la coalition Séléka à dominante musulmane.

Spécifiquement, les ressortissants tchadiens sont accusés d’ avoir contribué aux assassinats, pillages, exécutions sommaires de la population centrafricaine, depuis la prise de pouvoir le 24 mars 2013 de Michel Djotodia, chef de la Séléka, une rébellion composée en majorité de mercenaires tchadiens et soudanais.

Des sources concordantes ont affirmé à Xinhua qu’un véhicule des ressortissants tchadiens a été brûlé dans le secteur de Gobongo, à la sortie Nord de la capital, et un militaire français aurait été blessé dans les combats ayant suivi.

Aussi, un journaliste camerounais qui a assuré la couverture de cet événement a été pris à partie par la foule en colère avant d’ê tre relâché. Des renforts de la MISCA ont permis de calmer la tension. Ce qui a permis au convoi de ressortissants tchadiens de quitter finalement Bangui pour le Tchad voisin.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :