Des centaines de Sénégalais ont rendu un dernier hommage à l'ancien sélectionneur des Lions de la Teranga

DAKAR, 21 octobre (Xinhua) — Des centaines de Sénégalais, dont le président sénégalais Macky Sall ont rend un dernier hommage, lundi en milieu de matinée, à l’hôpital principal de Dakar, à l’ancien sélectionneur de l’équipe nationale du football, Bruno Metsu, a constaté Xinhua sur place.

A côté du président sénégalais, il y avait le président de l’ Assemblée nationale Moustapha Niasse, le président du Conseil économique, social et environnemental Aminata Tall, les joueurs de l’équipe nationale du Sénégal en 2002 et des centaines d’anonymes.

Prenant la parole, l’ancien capitaine des Lions de la Teranga en 2002, Aliou Cissé, a affirmé que lui et ses partenaires sont ” fiers d’avoir appris et grandis avec les conseils de Bruno Metsu”.

“Coach, nous sommes fiers d’avoir fait partie de ceux qui t’ ont fait découvrir le Sénégal, le pays de la Teranga (hospitalité) que tu as tant aimé et adoré. Coach, je suis fier d’avoir été le capitaine de cette grande équipe (…). Tu es et as été le maître de ton destin. Tu as été le mentor de nos vies sportives. Tu as été le capitaine de ton âme”, a ajouté M.Cissé.

Lui emboîtant le pas, le président de la Fédération sénégalaise du football Maître Augustin Senghor a dit que “la douleur habite tout le football sénégalais pour avoir perdu un homme”.

Il a poursuivi qu’avec le défunt technicien, “le Sénégal avait fait des pas de géant dans la scène footballistique continentale et mondiale”.

Au nom des familles religieuses, le marabout Pape Malick Sy a fait la prière mortuaire. Auparavant, il a déclaré que Metsu qui voulait tant amener un trophée au Sénégal, a finalement offert au pays son corps, le plus prestigieux des trophées.

Pour sa part, le président sénégalais Macky Sall a estimé que l’ancien sélectionneur du Sénégal, Bruno Metsu, a offert “un exemple d’humanité et de vertus” qui fondent les grands hommes”.

“Le Sénégal, pour Bruno Metsu, c’était un choix, une passion, mais également un idéal. Au-delà même d’être un grand technicien, il offrait un exemple d’humanité et de vertus qui fondent les grands hommes”, a-t-il précisé.

Une foule nombreuse a accompagné la dépouille au cimetière musulman de Yoff où l’enterrement est prévu.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :