CEMAC : nouvelles baisses des taux de crédit et d’intérêt de la BEAC

DOUALA (Cameroun), 17 décembre (Xinhua) — Le Comité de politique monétaire (CPM) de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC), réuni mardi à Douala, a décidé de baisser encore son taux de crédit de 3,25 à 2,75% afin de favoriser le financement de l’économie régionale, annonce un communiqué de presse publié au terme de cette réunion tenue dans la métropole économique camerounaise.

Ramené dans un premier temps en juillet de 4 à 3,5%, ce taux de crédit a une fois de plus été baissé à 3,25% lors de la récente concertation du CPM fin octobre à Yaoundé.

“Vu le ralentissement de la croissance dans notre sous-région (. .) le Comité de politique monétaire a décidé, pour donner un signal,de baisser le taux directeur d’un quart de point. Donc, nous passons d’un taux directeur du tiers haut, de 3,50% à 3,25”, avait alors expliqué le gouverneur de la BEAC, Lucas Abaga Nchama.

“Nous sommes en train de réformer les institutions monétaires pour mieux soutenir l’activité économique”, avait poursuivi le patron de la banque centrale régionale qui vantait une décision visant à “promouvoir le financement des économies de notre sous- région” qui, après une première prévision de 3,2%, a vu sa croissance du produit intérieur brut (PIB) porter fin octobre à 2, 6% pour 2013.

“La session d’aujourd’hui, c’est-à-dire pratiquement un mois et demi après, nos analyses n’ont pas évolué. On reste sur les mêmes bases et c’est pour cela que nous avons été amenés à maintenir le taux directeur que nous avions déjà baissé, comme vous le savez, la dernière fois pour donner une bouffée d’oxygène au financement de nos économies”, a-t-il déclaré à la presse à l’issue de la tenue jeudi à Douala.

En plus du taux de crédit, la BEAC annonce en outre dans sa décision qui “prend effet à compter du 18 décembre 2013″, d’après le communiqué officiel dont Xinhua a obtenu copie, une baisse de ses taux d’intérêt sur placement de 0,10 à 0,00% pour les placements à 7 jours, de 0,1625 à 0,0625% pour les placements à 28 jours et enfin de 0,225 à 0,125% pour ceux à 84 jours.

Une autre décision également applicable dès mercredi réaménage de 0,75 à 0,50% le taux d’intérêt sur placement public au titre du Fonds de réserve pour les générations futures, de 0,35 à 0,10% pour le taux d’intérêt sur placement public au titre du Mécanisme de stabilisation des recettes budgétaires et de 0,10 à 0,00% pour le taux d’intérêt sur placement public au titre des dépôts spéciaux.

Après le ralentissement observé au cours de l’année qui s’ achève, la BEAC projette un rebond de croissance de 5,3% en 2014 grâce à la hausse de la production pétrolière, aux bons résultats aussi de la production agricole et aux effets de la décision qualifiée d'”historique” prise en octobre d’accepter au refinancement tous les titres publics émis, par syndication ou par adjudication, par ses six pays membres, à savoir le Cameroun, la Centrafrique, le Congo, le Gabon, la Guinée équatoriale et le Tchad.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :