CEMAC : nouvelle baisse de 3,5 à 3,25% du taux de crédit de la BEAC pour stimuler la croissance

YAOUNDE, 1er novembre (Xinhua) — Après l’avoir ramené déjà de 4 à 3,5% en juillet, la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC) annonce une nouvelle baisse à 3,25% de son taux directeur afin de poursuivre son objectif de stimuler la croissance en décélération continue de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC), révisée à son tour de 3,2 à 2,6%.

La BEAC a pris cette décision qui vise précisément à “promouvoir le financement des économies de notre sous-région” en réponse notamment au ralentissement de la croissance économique dans cette région marquée par une baisse des investissements publics, un repli des activités dans les bâtiments et les travaux publics (BTP) et une baisse de la production pétrolière, a expliqué à la presse à Yaoundé son gouverneur Lucas Abaga Nchama.

C’était lors d’une réunion du comité de politique monétaire de la banque centrale régionale tenue jeudi en son siège de la capitale camerounaise sur une évaluation des perspectives économiques des six pays de la CEMAC (Centrafrique, Cameroun, Congo, Gabon, Guinée équatoriale et Tchad) qui, après des prévisions initiales de 5,2%, continuent de subir une décélération de leur croissance du PIB (produit intérieur brut).

“Vu le ralentissement de la croissance dans notre sous-région… le comité de politique monétaire a décidé, pour donner un signal, de baisser le taux directeur d’un quart de point. Donc, nous passons d’un taux directeur du tiers haut, de 3,50% à 3,25%”, a déclaré M. Abaga Nchama.

La CEMAC est un espace communautaire où les banques commerciales et même les établissements de microfinance sont réputés surliquides, mais où l’activité économique peine à être stimulée par le financement.

“Nous sommes en train de réformer les institutions monétaires pour mieux soutenir l’activité économique”, avait déjà ainsi annoncé le gouverneur de la BEAC lors de la récente réunion du comité de politique monétaire en juillet à Yaoundé.

Il n’a cependant pas donné de précisions sur les effets de la récente baisse du taux directeur de la banque centrale régionale.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :