CEMAC : 1,15 million de personnes vivant avec le VIH/SIDA

BRAZZAVILLE, 4 avril (Xinhua) — La prévalence du VIH/SIDA a ” nettement” baissé dans l’espace de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC), où on enregistre 1,15 million de personnes vivant avec le VIH/SIDA, selon un officiel de l’Organisation pour la coordination de la lutte contre les endémies en Afrique centrale (OCEAC).

Selon le chef du département suivi et évaluation de l’OCEAC, le Dr Brahim Issa Sidi, le taux de prévalence de l’ensemble de la communauté est de 2,2%, avec des disparités au niveau de chacun des six Etats membres de la CEMAC.

Les efforts déployés dans la lutte contre la maladie au niveau de chaque pays de la CEMAC sont confortés par ceux du Projet de Prévention du VIH/SIDA en Afrique centrale (PPSAC) qui bénéficie d’ un soutien financier de l’Allemagne.

Lancé en 2006, le PPSAC, qui ne couvre jusqu’alors que quatre pays de la région, à savoir le Cameroun, le Tchad, le Congo et la République centrafricaine, a déjà permis de sensibiliser 5,6 millions de personnes, de vendre 250 millions de préservatifs masculins et d’amener 40.000 personnes à faire le dépistage volontaire.

Le projet est exécuté par l’OCEAC et devra couvrir les deux autres pays de la CEMAC, le Gabon et la Guinée équatoriale.

Nonobstant la tendance à la baisse de la prévalence du VIH/SIDA observée dans la région d’Afrique centrale, le Dr Issa Sidi a estimé que d’autres efforts supplémentaires devraient être réalisés en vue de la réduction de la maladie dans la région.

“Mais, toujours est-il que les nouvelles infections ne manquent pas. Il y a une certaine oscillation mais en général la baisse est remarquable dans l’ensemble de nos pays. Nous n’avons pas trop de personnes infectées et si l’on arrive à faire une bonne prévention, avec l’appui des médias, je pense qu’on pourrait encore réduire la prévalence”, a-t-il dit.

Les commentaires sont fermés

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :