Cameroun : reprise des cours à minima malgré la pandémie

Cameroun : reprise des cours à minima malgré la pandémie

Plus de deux mois après la suspension des cours due à la pandémie de nouveau coronavirus au Cameroun, les élèves de l’enseignement primaire et secondaire ont repris lundi le chemin de l’école.

Paul Touko, élève au lycée bilingue d’Ekounou à Yaoundé, capitale du Cameroun, attendait ce jour depuis longtemps. “Je suis particulièrement content de pouvoir revoir mes camarades et préparer mon examen”, a-t-il dit.

“Pour ne pas attraper le nouveau coronavirus, je dois respecter les mesures barrières”, a-t-il ajouté.

Mais Paul ne peut pas pour l’instant rencontrer tous ses camarades. Dans le prolongement de la lutte contre le virus, le gouvernement camerounais a exigé la réduction des effectifs dans les écoles.

Les directives du gouvernement ont également rendu obligatoire la mise à disposition de kits sanitaires. “Pour la sécurité des enfants, nous avons créé 25 points d’eau et nous avons acheté six ThermoFlash pour la prise des températures avant tout accès à l’établissement”, a indiqué Roger Mendo, proviseur au lycée bilingue d’Ekounou.

Toutefois, certains parents s’inquiètent toujours de la santé de leurs enfants, et pensent que la rouverture des écoles a été trop rapide, au regard de l’ampleur de la flambée épidémique.

“Les cas de (nouveau) coronavirus augmentent quotidiennement et les gens ne respectent pas la distance sociale. Il n’y a aucune garantie que mon enfant sera en sécurité à l’école”, s’est inquiété Ignatius Ndasah, le père d’un élève.

La Cameroun a détecté son premier cas de COVID-19 le 6 mars, une personne contaminée venue d’Europe. Depuis le 18 mars, le gouvernement a fermé les frontières et a appliqué une série de restrictions de déplacement et de rassemblement. Les écoles ont également fermé leurs portes.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :