Cameroun : un Chinois blessé, 10 autres portés disparus suite à une attaque de Boko Haram

YAOUNDE, 17 mai (Xinhua) — Un ressortissant chinois a été blessé et dix autres sont portés disapprus suite à une attaque menée par un groupe armé non identifié dans la nuit de vendredi à samedi contre une société chinoise dans l’extrême-nord du Cameroun, a confirmé l’ambassade de Chine au Cameroun.

“Le camp de la 16e division de la société Sinohydro dans l’extrême-nord du Cameroun a été attaqué par un groupe armé. Un employé a été blessé et dix autres sont portés disparus. Les assaillants ont également pris dix véhicules de la société chinoise”, a confirmé à Xinhua, Lu Qingjiang, conseillère politique de l’Ambassade de Chine.

“Le blessé a été évacué au Tchad pour des soins d’urgence. Le personnel de l’ambassade s’est immédiatement rendu sur le terrain. Nous avons contacté les autorités camerounaises pour leur demander de prendres des mesures efficaces pour retrouver nos compatriotes et guarantir la sécurité des ressortissants chinois dans la région”, a poursuivi la diplomate chinoise.

La société Sinohydro entreprend actuellement le projet de restauration d’une route nationale à proximité de la frontière entre le Cameroun et le Nigeria, une région qui voit la sécurité se détériorer ces dernières années.

En février 2013, une famille française, dont trois adultes et quatre enfants âgés de cinq à douze ans, avait été enlevée dans cette région. Ils avaient ensuite été conduits au Nigeria pour y passer une captivité de deux mois avant de retrouver leur liberté.

Neuf mois plus tard, des ravisseurs parlant “haoussa et anglais d’origine du Nigeria” ont kidnappé un prêtre français, Georges Vandenbeusch.

Toujours dans la même région, deux prêtres italiens et une religieuse canadienne ont été enlevés au début du mois d’avril de cette année.

Boko Haram, une secte islamiste qui sévit au Nigeria par des actes terroristes, a revendiqué certains de ces enlèvements dans des vidéos diffusés sur Internet.

Début mai, un commando lourdemment armé a lancé une attaque contre un poste de gendarmerie de Kousseri dans le nord du Cameroun, faisant au moins deux morts.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :