La Banque mondiale finance un projet de centrale hydroélectrique dans la région des Grands Lacs

La Banque mondiale finance un projet de centrale hydroélectrique dans la région des Grands Lacs

NAIROBI, 7 août (Xinhua) — La Banque mondiale a approuvé dans le cadre de son Initiative régionale des Grands Lacs un projet hydroélectrique qui doit bénéficier à quelque 62 millions de personnes au Burundi, au Rwanda et en Tanzanie.

Ce projet devrait coûter un total de 468,60 millions de dollars, selon le bureau de cette institution internationale à Nairobi, et produire à terme quelque 80 mégawatts d’électricité supplémentaires pour augmenter la capacité et la fiabilité des réseaux électriques du Burundi, du Rwanda et de Tanzanie.

« Ce projet historique aura un impact transformationnel, apportant une énergie à moindre coût aux ménages, aux entreprises et aux cliniques du Burundi, du Rwanda et de Tanzanie », a déclaré Colin Bruce, directeur de la stratégie, des opérations et de l’intégration régionale.

« En associant les réseaux, les gens et les solutions respectueuses de l’environnement, ce projet servira de catalyseur à la croissance et favorisera la paix et la stabilité dans cette sous-région.

Les pays de la sous-région des Grands Lacs connaissent un niveau extrêmement élevé de pauvreté et un niveau extrêmement faible d’accessibilité de services essentiels comme l’électricité.

La Banque mondiale a indiqué que ce projet renforcerait la capacité du Programme d’action secondaire des lacs du Nil équatorial (NELSAP) et son émergence comme un centre d’excellence régional.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :