La Banque mondiale appelle l'Afrique à améliorer sa gouvernance en matière foncière

NAIROBI, 22 juillet (Xinhua) — La Banque mondiale a appelé les pays d’Afrique sub-saharienne à améliorer leur gouvernance dans le domaine foncier pour réaliser une croissance économique rapide et ainsi réduire la pauvreté tout en favorisant l’emploi.

Le dernier rapport de la Banque mondiale publié lundi estime que les pays et les communautés d’Afrique devraient cesser la confiscation de terres et à la place produire davantage de nourriture sur ces terres pour améliorer leurs perspectives de développement.

« Améliorer la gouvernance foncière est essentiel pour réaliser une croissance économique rapide et la traduire en une réduction significative de la pauvreté ainsi que des opportunités plus nombreuses pour les Africains, y compris les femmes qui représentent 70 % des exploitants agricoles en Afrique et ne peuvent toujours pas accéder à la propriété de la terre à cause de lois coutumières », a déclaré le vice-président de la Banque mondiale pour l’Afrique Makhtar Diop.

M. Diop, ex-directeur national de la Banque mondiale pour le Kenya, a déclaré que ce continent pouvait transformer ses programmes de redistribution agraire, révolutionner l’agriculture et mettre fin à la pauvreté en développant ces parcelles de terre inutilisées estimées à plus de 202 millions d’hectares.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :