Ban Ki-moon souligne le rôle de la coopération Sud-Sud pour réaliser les objectifs de développement

NEW YORK (Nations Unies), 12 septembre (Xinhua) — Le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a souligné jeudi le rôle de la coopération Sud-Sud pour accélérer la réalisation des objectifs de développement, appelant les pays en développement à redoubler d’efforts pour accroître la richesse et la connaissance.

“La coopération Sud- Sud offre des solutions réelles et concrètes aux problèmes de développement communs”, a déclaré M. Ban dans son message à l’occasion de la Journée des Nations Unies pour la coopération Sud-Sud qui est tombé jeudi.

“Partager les meilleures pratiques, financer les projets pilotes dans des endroits éloignés, fournir le capital pour renforcer les projets réussis, apporter les biens publics régionaux, développer et adapter les technologies appropriées, ce sont les opportunités dont la communauté internationale doit mieux tirer parti”, a-t-il dit.

Pour le chef de l’ONU, la coopération Sud-Sud est particulièrement important alors que le monde s’approche de 2015, échéance des huit objectifs anti-pauvreté connus comme les Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD).

Convenu par les dirigeants mondiaux lors d’un sommet de l’ONU en 2000, les OMD fixent des objectifs spécifiques sur la réduction de la pauvreté, l’éducation, l’égalité des sexes, la santé maternelle et infantile, la stabilité de l’environnement, la réduction du VIH/sida et du paludisme et un partenariat mondial pour le développement.

Dans de nombreux pays en développement, les revenus sont en hausse et la pauvreté est en baisse et l’espérance se lève, a relevé M. Ban, qui a évoqué des exemples de certains pays en développement. “L’accent mis par la Chine sur le développement des infrastructures dans d’autres pays en développement a permis l’amélioration de l’approvisionnement en électricité, l’augmentation des liaisons ferroviaires et la réduction des prix des services de télécommunications”, a-t-il indiqué. En dépit de ces progrès, le Secrétaire général de l’ONU a noté qu’il y a encore 1,2 milliard de personnes vivant dans des conditions d’extrême pauvreté, soulignant l’importance de définir un agenda post-2015 qui va galvaniser les efforts de développement dans les années et décennies à venir.

“Alors que le programme prend forme, la communauté internationale est déjà unie autour de l’idée que la coopération Sud-Sud doit rester partie intégrante du partenariat mondial pour le développement”, a-t-il affirmé.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :