mardi 25 janvier 2022

Agriculture : les jeunes Africains n’exploitent pas les technologies et les innovations faute de financement

La majorité des jeunes Africains n’ont pas été en mesure d’exploiter les technologies et les innovations nécessaires pour faciliter leur basculement vers l’agro-industrie, selon un rapport publié jeudi à Nairobi lors de la Journée internationale de la jeunesse.

Le rapport, intitulé “L’avenir de l’agriculture africaine : une évaluation du rôle de la jeunesse et de la technologie” et rédigé par Heifer International, une ONG consacrée au développement, juge que la réduction du déficit d’accès aux technologies est essentielle pour inciter les jeunes du continent à se lancer dans l’agriculture comme activité à plein temps.

S’appuyant sur une enquête menée auprès de 30.000 jeunes dans onze pays africains, le rapport indique que l’élimination des goulots d’étranglement technologiques, financiers et de capacités garantira que ce segment démographique participe à la transformation agricole sur le continent.

Le meilleur moyen d’impliquer les jeunes dans l’agriculture en Afrique est l’innovation technologique“, estime l’ONG, qui ajoute que l’accès à la terre et à la formation stimulera la croissance des entreprises agricoles appartenant à des jeunes sur le continent.

Selon Heifer, seuls 23% des jeunes Africains qui sont lancés dans l’agriculture utilisent une forme de technologie visant à améliorer la productivité. Cependant, ceux interrogés dans l’enquête disent être prêts à se lancer dans l’agriculture sous forme entrepreneuriale sous réserve de la disponibilité de capitaux et d’outils numériques qui prédisent la météo tout en améliorant les liens avec le marché.

Le rapport indique que la jeunesse africaine a su défier de nombreux obstacles pour exploiter les technologies émergentes telles que les drones, l’intelligence artificielle, la télédétection et les systèmes d’information géographique (SIG) dans leur quête pour transformer les systèmes agricoles.

Adesuwa Ifedi, vice-présidente principale d’Heifer International en charge des programmes Afrique, estime que l’accès aux outils numériques pourrait garantir à la jeunesse du continent une participation à la révolution agraire qui promet la sécurité alimentaire et la croissance rurale.

L’engagement des jeunes dans l’agriculture sera essentiel pour se remettre des impacts économiques de la pandémie, à la fois pour rajeunir les systèmes agroalimentaires du continent et développer des opportunités économiques pour les jeunes Africains“, a-t-elle dit.

Laisser un commentaire

économie

Can2021: la CAF suspend le stade d’Olembé

A la suite de la bousculade qui a causé la mort de huits supporters, la Confédération africaine de football a décidé de la suspension...

Burkina Faso: la Cédéao condamne le coup de force des militaires

La Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest ( CEDEAO) a fustigé le « coup d’Etat »qui a eu lieu au Burkina Faso. Dans un...

Recevoir la newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter pour ne rien rater de l’actualité tchadienne.

Publicité

Publicité SoGe Sidebar

Sondage

Que voudriez-vous voir plus souvent sur Tchadinfos.com ?
612 votes · 613 réponses

Application Tchadinfos.com

Publicité