Afrique/Economie: les experts appellent à plus d'investissements dans l'agriculture

NAIROBI, 4 septembre (Xinhua) — Les experts ont appelé mercredi les gouvernements africains à investir plus de ressources pour booster l’agriculture afin d’atteindre la sécurité alimentaire et sortir des millions de personnes de la pauvreté.

Les experts de l’Alliance pour une Révolution Verte en Afrique (AGRA) ont déclaré que consacrer plus de ressources et d’efforts à l’agriculture aura un grand impact sur la sécurité alimentaire et la réduction de la pauvreté sur le continent.

« Si nous voulons obtenir une Révolution Verte en Afrique, nous devons enregistrer et comprendre dans quels domaines nous faisons des progrès, mais également dans lesquels nous sommes à la traîne », a déclaré mercredi le vice-président de l’AGRA, Strive Masiyiwa.

M. Masiyiwa, qui s’est exprimé lors du lancement du Rapport sur le statut de l’agriculture en Afrique, a également déclaré que les lois et régulations nationales et régionales obsolètes restreignaient le développement des marchés des engrais africains.

« Le rapport nous donne une image d’ensemble et nous permet de faire des comparaisons entre les pays. Il fournit des informations très utiles et fiables et conduira, nous l’espérons, à plus de décisions politiques informées », a ajouté M. Masiyiwa.

D’après les décideurs, près de 25 % des africains (soit environ 240 millions de personnes) ne mangent pas assez pour vivre une vie normale, saine et productive. Le rapport se penche minutieusement sur la chaîne de valeur des denrées de base dans 16 pays du continent. Il compile également les informations et analyses émanant de 15 organisations nationales et internationales, dont des ministères de l’Agriculture, la Banque mondiale, l’ Organisation pour l’Alimentation et l’Agriculture et le Fonds international pour le développement de l’agriculture.

Selon le rapport, alors que certains pays investissent lourdement dans la recherche-développement et dans le développement de leur secteur agricole, d’autres sont à la traîne au détriment de la sécurité alimentaire.

« En termes de personnels engagés dans la recherche agricole, l’Afrique affiche la capacité mondiale la plus faible avec seulement 70 chercheurs par million d’habitants (comparé à 2640 et 4380 chercheurs par million d’habitants aux Etats-Unis et au Japon respectivement) », selon le rapport.

Le rapport ajoute que les femmes, qui représentent la majorité des petits propriétaires agricoles en Afrique, sont lourdement désavantagées.

« Le Rapport sur le statut de l’agriculture en Afrique est publié à un moment critique pour le continent. Dix ans après la Déclaration de Maputo, nous pouvons observer des progrès significatifs, mais nous devons également mettre en lumière les domaines où les actions et les investissements sont urgemment nécessaires », a déclaré la présidente d’AGRA, Jane Karuku.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :