fbpx

Afrique : Mounira Mitchala, Daphné, Zeynab et autres disent non aux violences faites aux femmes

CULTURE – L’artiste chanteuse tchadienne, Mounira Mitchala, et dix autres artistes africains signent une chanson pour dire non aux violences faites aux filles et aux femmes qui menacent d’augmenter en cette période de Covid-19.

« Cris du silence », c’est le titre de cette chanson qui réunit les musiciens de quelques pays africains dont le Tchad. Cette chanson est lancée officiellement le 22 juillet et est l’initiative de la sénégalaise Coumba Gawlo.

Parmi les artistes musiciens qui ont pris part à l’enregistrement de cette chanson, l’on y trouve les Maliens Sidiki Diabaté et Fatoumata Diawara, la Tchadienne Mounira Mitchala, la Béninoise Zeynab, la Camerounaise Daphné, l’Ivoirien Serge Beynaud et bien d’autres voix célères d’Afrique.

Pour la compréhension du message, chaque artiste chante dans sa langue locale. Car, l’objectif est de passer des messages simples et forts. Il faut savoir que ce titre s’inscrit dans le cadre d’une campagne de sensibilisation nommé Stronger Together qui se traduit en français par Plus forts ensemble, une initiative de SWEDD.

Pour rompre avec les pratiques à risque et néfastes

Avec la pandémie de la Covid-19, le pourcentage de grossesses précoces est en forte augmentation dans le continent africain. Selon RFI, ce pourcentage atteint des niveaux difficilement acceptables au Niger (40%), au Mali (38%) et au Tchad (36%).

En plus, 1/3 de femmes au Niger, au Tchad et en Mauritanie sont mariées avant l’âge de 15 ans et n’arrivent pas à terminer le cycle de l’enseignement secondaire. « Cri du silence » contribue donc à éradiquer ces pratiques qui relèvent à la fois des préoccupations quotidiennes et des sujets tabous.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :