Afrique : le Tchad a pris part à la 5e édition de la conférence Merck Africa Asia Luminary au Sénégal

Afrique : le Tchad a pris part à la 5e édition de la conférence Merck Africa Asia Luminary au Sénégal

La conférence de la Fondaton Merck sur le développement des capacités de soins de santé en Afrique et en Asie s’est tenue à Dakar au Sénégal sous la présidence de Macky Sall, président du Sénégal. Le Tchad a été représenté à cette édition par la première dame Hinda Deby Itno, le ministre de la Santé publique Aziz Mahamat Saleh et le ministre de l’Education nationale et de la Promotion civique, Aboubakar Assidick Tchoroma.

Axés sur la campagne Merck more than a mother (Merck plus qu’une mère), les travaux de ladite conférence à se pencher sur les questions de l’infertilité et de stigmatisation qui y va avec.  Au cours du panel, les ministres de la santé ont discuté de « développer les capacités de prise en charge de l’infertilité et du cancer et briser la stigmatisation liée à l’infertilité en Afrique et en Asie ».

Les premières dames ont quant à elles donné leur consentement d’être nommés Ambassadrices de la campagne « Merck more than a mother » visant à autonomiser les femmes infertiles et à briser la stigmatisation liée à l’infertilité dans leur pays. Ceci fait suite à une constatation selon laquelle dans de nombreuses cultures, les femmes sans enfant souffrent de discrimination, de stigmatisation et d’ostracisme. Leur incapacité à avoir des enfants entraîne un grand isolement, l’exhérédation et des agressions. « Merck plus qu’une Mère » habilite ces femmes à travers l’accès à l’information, la santé, le changement de mentalité et l’autonomisation économique.

Dans le cadre de cette campagne, Merck a lancé le projet « Empowering Berna » en Afrique pour aider les femmes infertiles et sans enfant à lancer leurs propres commerces et ainsi devenir indépendantes financièrement et devenir plus fortes et plus heureuses. Le projet a bénéficié à plus de 1 000 femmes à travers le continent.

En outre, une partie de la campagne est le programme de formation en embryologie et en fertilité de Merck, un cours pratique de trois mois pour établir la plate-forme de spécialistes de la fertilité en Afrique et en Asie.

La Fondation Merck a fourni à plus de 84 candidats, trois mois à six mois de formation clinique et pratique aux spécialistes de la fertilité et aux embryologistes dans plus de 29 pays d’Afrique et d’Asie parmi lesquels le Tchad. Le Professeur Frank Stangenberg-Haverkamp, Président du Conseil Exécutif et du Conseil de Famille de E-Merck KG a souligné : « Merck est une entreprise axée sur la valeur et c’est l’une des raisons pour lesquelles Merck, par sa fondation, s’engage à soutenir le développement social et économique de l’Afrique, de l’Asie et des pays en voie de développement en renforçant les capacités de soins de santé et en améliorant l’accès à des soins de santé innovants et équitables sur le continent. »

La Fondation Merck est la branche philantropique de Merck Allemagne créé en 2017. Elle vise à améliorer la santé et le bien-être des personnes et de faire progresser leur vie grâce à la science et la technologie. La Fondation a célébré son premier anniversaire lors de cette conférence. Au total neuf premières dames africaines, douze ministres de la Santé et plus 500 prestataires de soins de santé africains et asiatiques ont pris part à ces assises.

Laisser un commentaire