Afrique : La pandémie a entrainé la perte de quatre mois d’étude pour les étudiants des pays pauvres

Afrique : La pandémie a entrainé la perte de quatre mois d’étude pour les étudiants des pays pauvres

Education : Une enquête de la Banque Mondiale, de l’UNICEF et de l’UNESCO a relevé qu’à cause de la pandémie de Covid 19, les enfants des pays à faible et moyens revenus n’ont pas été scolarisés pendant 16 semaines, soit 10 de plus que les élèves des pays riches.

La crise sanitaire mondiale due au coronavirus a plus affecté l’éducation des enfants des pays pauvres que celle des étudiants des pays à revenus élevés. Et l’une des raisons était l’accès aux ordinateurs et autres dispositifs d’enseignement à distance.

Cette conclusion est tirée d’une étude conjointe du Fonds des Nations Unies pour l’enfance(UNICEF), de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO), et de la Banque Mondiale. L’analyse a pris en compte les plans de réouverture des écoles, les mesures de santé et de financement, ainsi que le temps perdu à fermer des écoles en plus du soutien aux élèves, aux parents et aux enseignants.

La durée moyenne de la perte de scolarité était de quatre mois dans les pays à faibles et moyens revenus et d’un mois et demi dans les pays à hauts revenus.

Le responsable de l’éducation de l’UNICEF, Robert Jenkins, a commenté les disparités d’apprentissage entre les étudiants ayant accès à la technologie et ceux qui ne disposent pas de ressources d’enseignement à distance. Pour lui, la priorité donnée à la réouverture des écoles et au rétablissement des classes manquantes est essentielle pour améliorer la situation des élèves après la crise de la pandémie.

L’étude de la Banque Mondiale et des agences des Nations Unies s’est basée sur les résultats de recherches nationales sur la réponse à Covid 19, menée dans près de 150 pays entre juin et octobre 2020.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :