Afrique : “la méningite reste un fardeau pour les pays africains de la ceinture de la méningite”, Dr Djiddi Ali Sougoudi

0
5

La 17e réunion annuelle des pays de la ceinture de la méningite a lieu du 8 au 9 décembre à N’Djamena. Il est question de discuter sur le plan de la surveillance, la préparation et la riposte contre la méningite.

« La méningite reste un fardeau pour les pays africains de la ceinture de la méningite », a déclaré le secrétaire d’état à la santé, Dr Djiddi Ali Sougoudi. Au cours de l’année 2020 de la saison épidémique de la méningite dans le contexte de la Covid-19, 9 975 cas suspects de méningite dont 54 décès, avec un taux de létalité de 5,4% ont été rapportés par 20 pays sur les 26 de la ceinture de la méningite.

Le Tchad a rapporté 3884 cas de l’épidémie de méningite dont 16 cas de décès en 2012. Sept ans après, la zone de Goundi a connu la méningite dont le germe responsable est le méningocoque W135.

Au courant de l’année 2020, le pays a notifié 478 cas suspect de méningite dont 3 cas de NmW135. Une situation qui pousse les pays de la ceinture de la méningite a organisé annuellement une rencontre pour discuter de la surveillance de la pandémie, préparer et répondre aux épidémies de méningite, évaluer les progrès réalisés au cours de l’année.

Cette maladie crée des handicaps liés aux complications telles que : la surdité; les désordres neurologiques comme l’épilepsie, les retards psychomoteurs, a indiqué le représentant de l’Organisation mondiale de la santé au Tchad, Jean Bosco Ndihokubwayo. « Une maladie qui continue d’endeuiller plusieurs familles africaines », a-t-il relevé. Le représentant de l’OMS au Tchad a fait comprendre que le méningocoque de sérotype A est entrain de reculer « Mais d’autres sérotypes ont pris sa place dans plusieurs pays africains. Il s’agit de W135 ».

Le choix porté sur le Tchad pour abriter ces assises s’explique par son engagement dans la lutte contre la méningite a déclaré le représentant de l’OMS au Tchad. Lors de cette rencontre, les autorités sanitaires de la ceinture de la méningite vont s’appesantir sur des points à savoir :
– évaluer les progrès et définir les perspectives pour l’introduction de MenAfrivac dans la vaccination systématique ou par le biais des campagnes de vaccination préventive ;
– mesurer les performances de la mise en œuvre du projet MenAfriNet II.

Les pays de la ceinture de la méningite qui prennent part à cette rencontre sont : Bénin, Burkina Faso, Ghana, Nigéria, Togo et Tchad.

Leave a Reply