Afrique : les gouvernements africains appelés à utiliser les recettes diamantaires dans l'intérêt public

JOHANNESBURG, 19 novembre (Xinhua) — La Coalition de la société civile (CSC), observatoire du Kimberly Process Certification Scheme (KPCS), a appelé mardi les gouvernements africains à en faire plus pour faire en sorte que les recettes issues des diamants soient non seulement prises en compte mais également utilisées pour le bien public.

S’exprimant lors de la plénière de la KPCS à Johannesburg, le représentant de la CSC, Shamiso Mtisi, a déclaré que le KPCS devrait travailler avec d’autres initiatives pour promouvoir plus de publicité publique autour des recettes diamantaires.

Transparence et responsabilité, a indiqué M. Mtisi, sont les points clefs qui doivent être valorisés dans le secteur diamantaire, comprenant le Zimbabwe et d’autres « pays où les gens veulent savoir où l’argent des diamants va et comment il est utilisé ».

Système international de certification internationale, le KPCS, également connu sous le sigle KP, oeuvre pour empêcher le commerce des diamants qui financent les conflits. Ce système, lancé en 2003, exige que les gouvernements certifient que les expéditions de diamants bruts n’aient pas alimenté des conflits.

M. Mtisi a également ajouté que les diamants ont le potentiel d’impacter positivement la vie des gens et ne devaient pas être la cause de desseins mortuaires.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :